Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 23:34

Nsisim : L'esprit
Onga ke : Etait allé(e) "s'en est allé(e)"

Mebobela Ya Nkod-Nnam

Les Tentations dans le désert

Ndo fo Nsisim onga ke ai Yesu a nkod-nnam ne satan ake nye bobolo. Anga ki bidi a tan memos mewom menyi ai melu mewom menyi, ndo anga tari na awog zie. Ndo mbobolo anga subu a angabe, nye ai nye na: "Nge one fo mon Zamba, bendege e ngog nyi ne evenan bembanela. Ndo anga yalan nye na
---------------------------------------

Alors Jésus fut conduit au désert pour être tenté par le démon. Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. 3 Le tentateur s'approcha et lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. » 4 Mais Jésus répondit : « Il est écrit : Ce n'est pas seulement de pain que l'homme doit vivre, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.

Repost 0
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 22:46

A Zamba, vaa nkukuma etoa ntsig-ntol dzoe,
vaa eton-ntomba sosoo woe.
Atsig mëdzo më ayon doe a sosoo,
atsig mëdzo mimbubua ai ntol woe.

A mëlu moe, sosoo ayi kpè sam,
mvoè engadzie a si-ndon,
akëlë kui anë ngon yayi dim a yob.
Ayi dzoe atarigi a man akëlë kui a man,
atarigi a kinin osoe akëlë kui a n'nyie si-ndon.

Amu emen ayi kode n'zozoe mod ya wayon nye a mis,
m'bubua mod ya ombë të ai nka.
Ayi yen m'bubua ai n'zozoe ngol,
akode fë nsisim m'bubua mod.

Maa aboo ai dzoe die a biseb bisë,
Dzoe die layi fié anë nlo-dzob.
Mëyon mësë ya si-ndon mayi bi maa ai nye;
minnam mïsë miayi nye lugu.

----------------------------------------
Dieu, donne au roi tes pouvoirs,
à ce fils de roi ta justice.
Qu'il gouverne ton peuple avec justice,
qu'il fasse droit aux malheureux !

En ces jours-là, fleurira la justice,
grande paix jusqu'à la fin des lunes !
Qu'il domine de la mer à la mer,
et du Fleuve jusqu'au bout de la terre !

Les rois de Tarsis et des Îles
apporteront des présents,
les rois de Saba et de Seba
feront leur offrande.

Tous les rois se prosterneront devant lui,
tous les pays le serviront.

Il délivrera le pauvre qui appelle
et le malheureux sans recours.
Il aura souci du faible et du pauvre,
du pauvre dont il sauve la vie.

Repost 0
5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 23:55

Yohanes : Jean

bemvoe : les amis, les invités

Bidi : la nourriture

Eki : le refus

Eki bidi : le jeûne, le refus de manger

Dzam : la chose, le problème

Beyege : les élèves, les disciples

Beyege be Yohanes : les disciples de Jean

Ndo : alors

Benga so : Il sont venus, ils s’approchent

Asu dze : pourquoi

Beyege boe : tes disciples

bene tege bo eki : ils ne font pas le jeûne

Yesu nye aï bo na : Jésus leur répondit

Nluk (se prononce AN-LOOK) : la noce, le mariage

a meyeb : la pénitence

a ndeg : une outre

Abog : le temps

ntu (se prononce AN-TOU) : un vieux

Abog lazu : le temps viendra

Abog te : à ce temps là, à ce moment là

Bayi ki bidi : ils jeûneront

Afeb : le papier, la pièce

minkpaman meyog : du vin nouveau

eyie : vêtement

A tole (se prononce A-TOLé): éclater

ntu eyie : un vieux vêtement

Abaag : une étoffe, une pièce d’étoffe

Mkpaman : nouveau, nouvelle

Babebede : personne ne coud, on ne pose pas

a ntu eyie : sur un vieux vêtement

Amu (se prononce AMOU) : parce que, car

Babaè : qu’on coud, qu’on pose

afeb eyie : la pièce de vêtement, la pièce de tissu

lindi : tirer

a lindi : elle (il) tire

nyabi : déchirer

yayi tole : va éclater

a nyabi : il (elle) déchire

he nyaban : davantage

Awu (se prononce A-WOU) : la mort

Awu ntuk : est détruit, se répand

Enga nyabi he nyaban : elle le déchire davantage

Ndeg meyog : l’outre de vin

A dabeda asi : se répandre au sol

Meyog : le vin

Wine : le vin

Mendeg : les outres

Mimkpaman mendeg : les outres neuves

Ndeg mvoè (se prononce AN-DEG MVOUAI) : l’outre en bon état

Meyog fe mvoè : Le vin en bon état

Repost 0
Published by LABEL NGONGO - dans bemvoe dzam Yesu Boe Meyeb
commenter cet article
5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 00:06

Ehom : un endroit

Abwi : beaucoup, un grand nombre

Bod : les gens, les personnes

Anyu : la bouche

Mbol : comme

-------------------------------------------------------------

ndzo dzi, etuga dzam ya menga tob

Ayem Yesu anga yem nala, ndo anga kodo hom te. Abwi bod anga ton nye, ndo anga man bo bo bese mvoè, abende fe bo na te babegele dzoe die, mbol ye na anyu profet Isayas atoban na :

« Endzo dzi, etuga dzam ya menga tob,

mbos edin wom ya wawoge aï mvam dzam ese.

Mayi nye bede nsisim wom a yob,

anga yegele meyon soso.

Ayi ki bo bitom,nge aso kin

bayi ki nye wog kin dzie a beyom bezen.

Ayi ki kelan ebubuga nkenge,

nge adim esiga ndoan engele yono man nkabag,

akelekwi ane Soso ayi do :

meyon mayi fidi dzoe die. »

------------------------------------------------

Le serviteur que Dieu a choisi

Quand Jésus apprit cela, il quitta cet endroit. Un grand nombre de personnes le suivirent. Il guérit tous les malades, mais il leur recommanda sévèrement de ne pas dire qui il était. Il en fut ainsi afin que se réalisent ces paroles du prophète Ésaïe :

« Voici mon serviteur que j'ai choisi, dit Dieu,

celui que j'aime et en qui je mets toute ma joie.

Je placerai mon Esprit sur lui

et il annoncera aux nations le droit que j'instaure.

Il ne se disputera avec personne et ne criera pas,

on ne l'entendra pas faire des discours dans les rues.

Il ne cassera pas le roseau déjà plié

et n'éteindra pas la lampe dont la lumière faiblit.

Il agira ainsi jusqu'à ce qu'il ait fait triompher le droit ;

et toutes les nations mettront leur espoir en lui. »

Repost 0
4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 21:24
Nyu : boire
Anyu (se prononce ANNIOU) : elle (il) boit
Tege : sans
Meyog tege nyu : sans boire du vin
Moan : le fils, l'enfant
Mod : l'homme
Nyo : ce, cette
Meyog : le vin
Nsog meyog : quelqu’un qui est saoul, une personne ivre
Abele : il (elle) a
Mbé : un mauvais
Nsisim : esprit
Nyol : au corps
Abele mbe nsisim a nyol : il (elle) a un mauvais esprit au corps, il (elle) est possédé(e)
———————————————
Mie Bod y’abog Yesu?
Mendzi na mavege miè bid hi aï dze? Bafula aï ban bongo, ya betotoan a nsen angara, beloege eba behog, bo na :
Binga lon mina mindin,
tege aï e mod adzem ; ake yia bia meyeb,
Tege aï e mod ake abiman asi !
Amu, Yohanes anga so ha, bidi tege di, meyog tege nyu, bekodo asi bo na : « Abele mbe nsisim a nyol. Moan mod nyo ake so, adzaag, anyiag, bo na : Ndondok bidi a hi, ndondok ! Nsog meyog emen a nyo ! nso meyog, awulu he aï benon be toya aï besem minsem!
Ndo ntol soso ongatsigiban asu Fege aï mimboan mie
—————————————————
A qui puis-je comparer les gens d’aujourd’hui ?
Ils ressemblent à des enfants assis sur les places publiques, dont les uns crient aux autres : “Nous vous avons joué un air de danse sur la flûte et vous n’avez pas dansé ! Nous avons chanté des chants de deuil et vous ne vous êtes pas lamentés !
En effet, Jean est venu, il ne mange ni ne boit, et l’on dit : “Il est possédé d’un esprit mauvais ! ” Le Fils de l’homme est venu, il mange et boit, et l’on dit : “Voyez cet homme qui ne pense qu’à manger et à boire du vin, qui est ami des collecteurs d’impôts et autres gens de mauvaise réputation ! ” Mais la sagesse de Dieu se révèle juste par ses effets.
Repost 0
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 22:39

Amos te,

Nton wayi fea a tin Yesse, evivie yayi wum a nton te, nsisim Nti wayi sus etere, nsisim feg ai nsisim aken, nsisim ebug-feg ai nsisim ngul, nsisim ayëmë ai nsisim edin; ayi nye dzala ai nsisim won Zamba.

Ayi ki tsig mëdzo akiae mis mayen, ayi ki toe bibon akiaè mëlo mawog;

ayi tsig mimbubua mëdzo a tëtëlë; ayi toe a bibon a sosoo, na akaman ai e ba bënë evovoe-nnem a si-ndon; ayi yid si-ndon ai bibug ya anyu die, ayi woe mbe mod ai feb ya biya bi anyu bie.

Ayi bod sosoo anë kanda, atindi bëbëla a angëdeg anë nkol.

Zë yayi tobo ai man ntomba; ebibigan-zë ban ekëla bayi bombo vom mbombog,

man nyag ai emgbem ai nyia-ntomba bayi tobo vom mbog, man mongo adzoege bo; man nyag ai ebibigan bayi kë a mëdiiga, boan baban bengawaè fufulu, emgbem engadi bilok anë nyag. Esom moan yayi kë yavoe a mbil akpë; e moan andem ki mëbe ayi fudi onyu a mbil n'nënë. Bayi ki fë bo mod abe, to a woe mod a mfufub nkol wam osë, amu si edzie ya ai ayëmë Nti, anë mbol mendim madzie a man.
Amos te, e nyo anë nton ya tin Yesse, a atëlë anë etsig mëyon mësë, minnam misë miayi nye yi, son dzie entoa fë son olugu.
Ebug Nti dzili.

---------------------------------------------------------------

Ce jour là,


Puis un rameau sortira du tronc d'Isaï, Et un rejeton naîtra de ses racines.
L'Esprit de l'Éternel reposera sur lui: Esprit de sagesse et d'intelligence, Esprit de conseil et de force, Esprit de connaissance et de crainte de l'Éternel.

Il respirera la crainte de l'Éternel; Il ne jugera point sur l'apparence, Il ne prononcera point sur un ouï-dire.
Mais il jugera les pauvres avec équité, Et il prononcera avec droiture sur les malheureux de la terre; Il frappera la terre de sa parole comme d'une verge, Et du souffle de ses lèvres il fera mourir le méchant.
La justice sera la ceinture de ses flancs, Et la fidélité la ceinture de ses reins.
Le loup habitera avec l'agneau, Et la panthère se couchera avec le chevreau; Le veau, le lionceau, et le bétail qu'on engraisse, seront ensemble, Et un petit enfant les conduira.
La vache et l'ourse auront un même pâturage, Leurs petits un même gîte; Et le lion, comme le boeuf, mangera de la paille.
Le nourrisson s'ébattra sur l'antre de la vipère, Et l'enfant sevré mettra sa main dans la caverne du basilic.
Il ne se fera ni tort ni dommage Sur toute ma montagne sainte; Car la terre sera remplie de la connaissance de l'Éternel, Comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent.
En ce jour, le rejeton d'Isaï sera là comme une bannière pour les peuples; Les nations se tourneront vers lui, Et la gloire sera sa demeure.

Parole du Seigneur

Repost 0
Published by LABEL NGONGO - dans Ayi ki tsig mëdzo akiae mis mayen
commenter cet article
1 janvier 2016 5 01 /01 /janvier /2016 23:14

Ngogela : la prière

si : la terre

mu (se prononce MOU) : ici

dzoe : nom

A dzoe Kristus Nti wan : au nom de notre Seigneur Christ

A Nti, biakogëlan ai wa, non të bifae bi, bihë tob bia a abui mben osë wakare bia bo ; mbol wayëbë ne bivë wa olugu ai bifae bite a si-ndon mu, boo fë na maan mëzu bia etere asu mëkodega më kom.

Seigneur Dieu, nous te prions, car l'Eternel Dieu est un soleil et un bouclier, L'Eternel donne la grâce et la gloire, Il ne refuse aucun bien à ceux qui marchent dans l'intégrité. Eternel des armées ! Heureux l'homme qui se confie en toi!

Repost 0
Published by LABEL NGONGO
commenter cet article
1 janvier 2016 5 01 /01 /janvier /2016 23:14

Ngogela : la prière

si : la terre

mu (se prononce MOU) : ici

dzoe : nom

A dzoe Kristus Nti wan : au nom de notre Seigneur Christ

A Nti, biakogëlan ai wa, non të bifae bi, bihë tob bia a abui mben osë wakare bia bo ; mbol wayëbë ne bivë wa olugu ai bifae bite a si-ndon mu, boo fë na maan mëzu bia etere asu mëkodega më kom.

Seigneur Dieu, nous te prions, car l'Eternel Dieu est un soleil et un bouclier, L'Eternel donne la grâce et la gloire, Il ne refuse aucun bien à ceux qui marchent dans l'intégrité. Eternel des armées ! Heureux l'homme qui se confie en toi!

Repost 0
Published by LABEL NGONGO
commenter cet article
30 décembre 2015 3 30 /12 /décembre /2015 22:01

Abog te, Ndo fo Yesu angadzo ai beyege boe na :

Mbol ongayenan a abog Noe, eye a fë layi kui nala ai asoo le Moan Mod. Osusua mven-endegele, bod bengabe te he a di bidi, he a nyu mëyog, he a balug bininga, he a bake a mëlug, akëlë kui amos ya Noe anganyian a Arka : mod tege buni to dzam, akëlë kui anë mven-endegele engatye a yob, ndo engake ai bo bësë a wonëlo ; eyë hem fë layi yënan nala ai asoo le Moan Mod. Abog te layi kui na : bod bëbè bënë a afub, bënono mbog, e nyo mbog aligi ; bininga bëbè,bakog a akok, bënono mbog, e nyo mbog aligi.

Tobëgan hem mitala, amu miayem ki awola Nt iwan ay iso ai do. Yëman do mben mben na, ngë mod nda ayëmë awola n’wuwub wayi so ai do, ngë ayi ta lëba ana, tege yëbë na bëbug nye nda. Mfa wan fë dzam dëda : tobëgan a ngomëzan, amu awola miabuni k indo hem Moan Mod ay iso ai do. Ebug Nti dzili.

-------------------------------------------------------------------

A ce moment là, Jésus a dit à ses disciples que:

Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l'avènement du Fils de l'homme. Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche; et ils ne se doutèrent de rien, jusqu'à ce que le déluge vînt et les emportât tous : il en sera de même à l'avènement du Fils de l'homme. Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l'un sera pris et l'autre laissé; de deux femmes qui moudront à la meule, l'une sera prise et l'autre laissée. Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra. Sachez-le bien, si le maître de la maison savait à quelle veille de la nuit le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison. C'est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l'homme viendra à l'heure où vous n'y penserez pas.

Repost 0
29 décembre 2015 2 29 /12 /décembre /2015 23:27

Alana lë kalara mvomvom Paulus man Apostel angatil bod ya Roma

A babëdzan : Mes frères

Yëman do, abog akui ya, abog biavëbë a oyoa; abog di ndo, hem akode dan antoya babi, alodo abog bimbë nyiigi a nyëbë.

Alu avob ya, amos angasubu ya. N'dzogan hem bisie bi dibi, bibod bikpa bi mfiè.

Boan biwulu anë mbol bakare wulu ai amos; n'dzogan bidi edidii, bidzoge menyu Enyu nyuu. Bidzoge bisog ai ngobidan, bidzoge bitom ai mbe nnem.

Mabende mina na mibod Nti Yesus Kristus, mibod nye a nyol anë ewoman : të miabare ndembë aï minyian mi nyol.

Ebug Nti dzili

------------------------------------------------------------------------

Lecture de la lettre de Saint Paul apôtre aux romains

Cela importe d'autant plus que vous savez en quel temps nous sommes: c'est l'heure de vous réveiller enfin du sommeil, car maintenant le salut est plus près de nous que lorsque nous avons cru.

La nuit est avancée, le jour approche. Dépouillons-nous donc des oeuvres des ténèbres, et revêtons les armes de la lumière.

Marchons honnêtement, comme en plein jour, loin des excès et de l'ivrognerie, de la luxure et de l'impudicité, des querelles et des jalousies.

Mais revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ, et n'ayez pas soin de la chair pour en satisfaire les convoitises.

Parole du Seigneur

Repost 0

Articles Récents

Liens