Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

2 août 2015 7 02 /08 /août /2015 16:15

Eyon miakogelan, te miadan bulu

Mengogelan abwi, ane behaiden Bakar bo

bo batsog na nku wadan woge a mfian

he eyon bedabeda abwi.

Te miavu bo,

amu Esia wan ayegan ki meyanan maan ;

ayem mo mingengele tege nye mo kad.

Mfa wan, mikarge kogelan na :

~~Äne antilan he Christian Antoine LABEL NGONGO

A Tara wan y’one a Yob,

A Tara wan y’one a Yob,

Dzoe doe aluguban,

Ayon doe azaag,

Nyian woe oyenan

Asi ane mbol fe ya Yob.

Vaa bia bidi bian y’amos ose.

Odzu bia bikola bian

Ane bia beben bia biadzu eba bebele

Bia bikola.

Te wadzoge bia a mebobela,

Okodege bia a mo me Mbé.

Amu, nge miadzu bod bivus biaban,

Esia wan ya Yob nye ayi fe mina dzu

Dzam deda ; nge mia miadzu ki e bod behog,

Esia wan ya yob nye ayi ki mina dzu.

---------------------------------------------------------------

« Quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites :

ils aiment à prier debout dans les synagogues

et au coin des rues pour que tout le monde les voie.

Je vous le déclare, c'est la vérité :

ils ont déjà leur récompense

lorsque tu veux prier, entre dans ta chambre,

ferme la porte et prie ton Père qui est là,

dans cet endroit secret ;

et ton Père, qui voit

ce que tu fais en secret, te récompensera.

« Quand vous priez, ne répétez pas sans fin les mêmes choses comme les païens :

ils s'imaginent que Dieu les exaucera s'ils parlent beaucoup.

Ne les imitez pas, car Dieu, votre Père, sait déjà de quoi vous avez besoin avant que vous le lui demandiez.

~~~~Äne antilan he Christian Antoine LABEL NGONGO

Voici comment vous devez prier :

~~Notre Père qui es dans les cieux

“Notre Père qui es dans les cieux,

que ton Nom soit sanctifié

que ton Règne vienne ;

que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour

Pardonne-nous nos offenses,

comme nous pardonnons nous aussi à ceux qui nous ont offensé

Et ne nous soumet pas à la tentation,

mais délivre-nous du Mauvais.

[Car c'est à toi qu'appartiennent le règne, la puissance et la gloire, pour toujours. Amen.] ” 14« En effet, si vous pardonnez aux autres le mal qu'ils vous ont fait, votre Père qui est au ciel vous pardonnera aussi. 15Mais si vous ne pardonnez pas aux autres, votre Père ne vous pardonnera pas non plus le mal que vous avez fait. »

Repost 0
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 17:21

Bibuk : (se prononce BI-BOUK): les mots, les paroles

Ma: moi

Wa: toi

Ba: eux, elles

Makogelan: je prie

Wakogelan: tu pries

Akogelan: elle (il) prie

Bakogelan: elles (ils) prient

te: ne

Eyon: quand, lorsque

Miakogelan : vous priez

Atsog: il (elle) croit

Matsog: je crois

Watsog: tu crois

Äne antilan he Christian Antoine LABEL NGONGO

Abwi: beaucoup

Mengogelan abwi: beaucoup de prières

te miadan: ne soyez pas

bulu Mengogelan abwi

Ane (se prononce A-Ne): comme

Behaïden: les païens, les païennes

ane behaiden: comme les païens

Bakar bo: ils (elles) font

Nku (se prononce AN-KOU): le sel

Woge (se prononce WO-GUE): va de pair, s'associe bien, se marie bien

Bo batsog na: elles (ils) pensent que

Okodege : délivre-nous

Mfian (se prononce An-Fian): la soupe

~~Äne antilan he Christian Antoine LABEL NGONGO

Nku wadan woge a mfian: le sel se marie bien avec la sauce (la soupe)

he eyon bedabeda abwi: lorsqu'on en rajoute beaucoup, ne multipliez pas de vaines paroles

Te miavu bo: ne les ressemblez pas

Mebobela: la tentation

Amu (se prononce A-Mou): parce que

Esia: le Père, Dieux

Esia wama: notre Père, mon Père

http://fr.netlog.com/LabelNgongo

Esia wan: votre Père

Meyanan maan: vos besoins, vos demandes

ayem mo: Il les connaît, il sait

mingengele tege nye mo kad: avant même de les lui communiquer, avant que vous le lui demandiez

Mfa wan: de votre côté

~~http://ewondo-labelngongo.blogspot.com/

Mikarge kogelan na: priez toujours ainsi

~~http://pratiquedelewondo.blogs-de-voyage.fr/

Repost 0
16 juin 2015 2 16 /06 /juin /2015 22:08

Minsana me Enyin (difficultés de la vie)

Asu te makad mina na : te miasanan asu enyin dzan na: ndo a bindi dze? To asu nyol dzan na: ndo a bimbod dze? Nga enyin ene ayi mfi abwi alodo bidi? Nga nyol ene ayi mfi abwi alodo mbod? Taman kiege bebe anon ya yob na: mefub tege sie, bidi tege koe, make tsog akag mvon a mengunda; akekwi ndo Esia wan ya yob aton do. Nga mine ayi mfi abwi alodo anon? Za ki fo y’abe mina ane dzam wonolo enyin dze he ntie dzongolo wo mbombog, asu ye na adan sanan abwi? Mfa mbod, dze fo miadan sanan etere? Taman big bisaman ya mefub ane bia buguban: a bine ha nguma ndzug zin tege non, biyie tege tin. Ndo makad mina na, to Salomon emen a duma die ete, andzi ki bod akwi ane dzia y’ete. Zamba angaman hem bodo zeze bilog ya mefan nala: a bine na: ana bitoa, okidi benga tum a ndoan, ngaman hem ayi mina, amvaman ayi mina fok fe, a bod nyebe one abod ba! Te a fe miakar sanan na: bindi dze? Binyu dze? Bimbod dze? E mam mese mala, behaiden basiman ayi mö. Esia wan ya yob ayem mben na mibele meyanan mete mese. Ayon ya yob endo tarigan dzen ayi soso woe, eyon te hem e mama mese mehog mala bayi mina mo dasi. Te a fe miabar sanan ayi okidi; okidi asana asu dié nyémen, Amos ose wayean abim mindzug die.

 

Avoir confiance en Dieu

« Voilà pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas au sujet de la nourriture et de la boisson dont vous avez besoin pour vivre, ou au sujet des vêtements dont vous avez besoin pour votre corps. La vie est plus importante que la nourriture et le corps plus important que les vêtements, n'est-ce pas ? Regardez les oiseaux : ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n'amassent pas de récoltes dans des greniers, mais votre Père qui est au ciel les nourrit ! Ne valez-vous pas beaucoup plus que les oiseaux ? Qui d'entre vous parvient à prolonger un peu la durée de sa vie par le souci qu'il se fait ? « Et pourquoi vous inquiétez-vous au sujet des vêtements ? Observez comment poussent les fleurs des champs : elles ne travaillent pas, elles ne se font pas de vêtements. Pourtant, je vous le dis, même Salomon, avec toute sa richesse, n'a pas eu de vêtements aussi beaux qu'une seule de ces fleurs. Dieu habille ainsi l'herbe des champs qui est là aujourd'hui et qui demain sera jetée au feu : alors ne vous habillera-t-il pas à bien plus forte raison vous-mêmes ? Comme votre confiance en lui est faible ! Ne vous inquiétez donc pas en disant : “Qu'allons-nous manger ? qu'allons-nous boire ? qu'allons-nous mettre pour nous habiller ? ” Ce sont les païens qui recherchent sans arrêt tout cela. Mais votre Père qui est au ciel sait que vous en avez besoin. Préoccupez-vous d'abord du Royaume de Dieu et de la vie juste qu'il demande, et Dieu vous accordera aussi tout le reste. Ne vous inquiétez donc pas du lendemain : le lendemain se souciera de lui-même. A chaque jour suffit sa peine. »

Repost 0
22 avril 2015 3 22 /04 /avril /2015 22:49

Bibuk : les mots

Asu te : Voilà pourquoi, c'est la raison pour laquelle

Mina : Vous

Makad : je dis

Wakad : tu dis

Akad : Elle (il) dit

Biakad : nous disons

Miakad : vous dites

Bakad : elles (ils) disent

MINSANA MI ENYIN : Les Inquiétudes de la vie

Dze : la faim

Bidi : la nourriture

Enyin : la vie

Makad mina: je vous dis

Te miasanan : Ne vous inquiétez pas

Mimportant, importante

Asu (se prononce A_SOU) : au sujet, pour

Enyin dzan : votre vie

Abwi (se prononceABOUI) : Beaucoup

Nyol : corps, le corps

Nyol dzan : votre corps

Te miasanan asu enyin dzan na : Ne vous inquiétez pas au sujet de votre vie

Nga : N’est-ce pas

Mbod (se prononce EMBOT) : les vêtements, les habits

Na : que

Anon (se prononce ANOANE) : les oiseaux

Abebe : regarder

Yob : le ciel

Ya yob ; du ciel

Bod : les gens

Abimbod : autant de monde

Nga enyin ene ayi mfi abwi alodo bidi? : La vie n’est-elle pas plus importante que la nourriture ?

Nga nyol ene ayi mfi abwi alodo mbod? La vie n’est-elle pas plus importante que les vêtements ?

AKiege : essayer

Taman kiege bebe : Essayez de regarder

Taman kiege bebe anon : Essayez donc de regarder les oiseaux

Taman kiege bebe anon ya yob : Essayez donc de regarder les oiseaux du ciel

Mefub : les champs

Asié : travailler, semer

Tege sié : sans travailler, sans semer

Akoe : cueillir, moissonner

Mefub tege sie : les champs non travaillés

Bidi tege koe : la nourriture pas récoltée

Afub (se prononce AFOUP) : le champ

Esia (se prononce ESSIA) : le père

Esia wan : notre père

Esia wan ya yob : votre père qui est au ciel

Make : je vais

Wake : tu vas

Y’abe : parmi

Mina : vous

Ake : elle (il) va, elle se rend

Alodo : dépasser

Alodo ayi mfi : beaucoup mieux

Mengunda : les greniers

Mfa : du côté

Za ki fo y’abe mina : Qui d’autres parmi vous

Haiden : un païen

Behaiden : les païens

A wonolo : augmenter, prolonger

Repost 0
4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 23:19

Ovumaa : Réjouis toi

Engasili : se demanda

Etoa dzoeYosef : est appelé Joseph, appelé Joseph

Nti : le Seigneur

Nnem : le cœur, la peine « en cas de détresse »

Dzal : une ville, un village, village, ville

Afuu nnem : faveur

 

Ngoan : le mois

Samna : le sixième

Abyali : la naissance

Alom : il (elle) envoie

Anga lom : Il (elle) envoya

Mininga la fille, la femme

Engles : l’Ange

Dzoe : le nom, un nom

Ndoman : un homme, un jeune homme

Angabe : il (elle) était, un descendant

 

Zamba anga lom engles Gabriel : Dieu envoya l'ange

 

FOE ABYALI YESU

 

A Ngoan Samna, Ndo a fo Zamba anga lom engles Gabriel, a dzal da ya Galilea, dzoe na Nazareth, abe ngoan mininga dzia dzoe na Maria : ngoan mininga te engabe ebele metin me alug aï ndoman hala, etoa dzoeYosef. Angabe a nda-bod David. Ndo engles anyii a nda, nye aï nye na: “Ovumaa ! wa ya Zamba afuu nnem, Nti ane aï wa !». Ngo mininga engayi wog mesugan ma, esigan fo aï woan, engasili ne matyan ya.

 

L’annonce de la naissance de Jésus

 

Le sixième mois, Dieu envoya l'ange Gabriel dans une ville de Galilée, Nazareth,  chez une jeune fille fiancée à un homme appelé Joseph. Celui-ci était un descendant du roi David. Le nom de la jeune fille était Marie. L'ange entra chez elle et lui dit : « Réjouis-toi ! Le Seigneur t'a accordé une grande faveur, il est avec toi. » Marie fut très troublée par ces mots ; elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.

Repost 0
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 22:38

FOE ABYALI YOHANNES NDU-BOD – Efas 4

 

Isie (se prononce ISIé) : travail, mission

Amos (se prononce AMOSSE) : la journée, le jour

Abo isie : il effectue un travail

Abo bisye : il effectue des travaux, il effectue des missions

Aman (se prononce A_MANE) : fini, elle (il) a fini

Aman Isie : elle (il) a fini son travail, ses missions

Memos (se prononce MEMOSSE) : les journées, les jours

Ngal : femme

A mvus (se prononce A_MVOUSS) : derrière, après

memos bisie y’abo bisye :le temps de service, les journées de travail, les journées pour effectuer un travail

a dugan ( se prononce A_DOUGAN) : il (elle) rentre

Dzal : le village, la maison, la fratrie

Dzal die : sa maison, son foyer, son village

 

Abum  (se prononce ABOUM) : la grossesse, enceinte

A noan : prendre

Ngal woe : sa femme, son épouse

Anga noan abum : est devenue enceinte

Asoali (se prononce ASSOALI) : se cache, se cacher, il (elle) cache

Yene : vois, regardez, voyez, regardes

Osoan (se prononce OSSOAN) : la honte

Mis : les yeux

Ndo fe : aussi

_____________________________________________ 

 

Puis, quand Zakarie a fini son temps de service dans le temple, il rentre chez lui. Après cela, sa femme Élisabeth devient enceinte et pendant cinq mois, elle se cache dans sa maison. Elle se dit : « Voilà ce que le Seigneur a fait pour moi : J'avais honte devant mon peuple parce que je n'avais pas d'enfant. Mais maintenant le Seigneur s'est occupé de moi, il a enlevé ma honte. »

 --------------------------------------------------------------------

Aman memos bisie y’abo bisye a Tempel menga man, ndo anga dugan a dzal die. A mvus hala na : ndo ngal woe Elisabeth anga noan  abum. Ngon ngon etan, ake asoali, nye na : « Yene sig, Nti abebe ma, ndo fe avaè ma osoan a nlo a mis me bod. ».

Repost 0
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 22:54

woan : la crainte, la peur

aï : avec

Obe mbara : n’aie pas peur

Ngogelan : la prière

Ngogelan dzoe : ta prière

Nyo ngal : ta femme

A byié : a accouché

Moan :enfant

Amu : parce que, car

Wayn : le vin

Anyu wayn : boire le vin

A_tag : être heureux, se réjouir

Bilam : boissons fermentées

Angele : il (elle) est encore

 

FOE ABYALI YOHANNES NDU-BOD – Efas 3

 

Ayen anga yen nye, Zakarias asigan fo aï woan. Engles nye aï nye na: “Obe mbara, a Zakarias, Zamba awog ngogelan dzoe. Nyo ngal Elisabeth ayi byié moan, oyogele nye dzoe na Yohannes.

 

Wayi fo tag aï nye eyegan, ndo fe abwi bod layi tag aï abyali  dié. Amu ayi bo mod nnene a mis me Zamba Nti, ayi ki nyu wayn, to bilam. Ndo fe mfufub Nsisim ayi tobo aï nye, angele a abum nyia. Ndo fe ayi bo abwi Israel ne bevenan abe Nti Zamba wobo. Ayi wulu Nti osu, aï feg aï ngul ese, ane Elias angabe, n’avenan minnem beesia a boan, bod melo bebo sosoo, asu ye na abonde Nti mfufub ayon. Zakarias nye aï Engles na “ Mayi yem nala aï dze? Amu metela na, ma nnom, miniga woamma nnom.” Engles nye aï nye na: “Meine Gabriel, engles y’atele Zamba a mis. Ndo Nti alom ma ne mezu kad mbembe foe nyo. Asu te hm wayi ku mvug, akelekwi ane dzam te layi yenan, mbol wandzi ki yebe bibug byam ya bya  yi yenan tege selan. E bod benga ligi beyanga Zakarias a nsen, benga kam fo na, dze ebo nsem ya, tege fe kobo. Beyeme fo na ayen dzam a Tempel we ; Anga ndenele bo he mo mo, tege fe kobo.

 

---------------------------------------------------------------

 

Annonce de la naissance prochaine de Jean-Baptiste

 

Quand Zacharie le vit, il fut troublé et saisi de crainte. Mais l'ange lui dit : « N'aie pas peur, Zacharie, car Dieu a entendu ta prière : Élisabeth, ta femme, te donnera un fils que tu nommeras Jean.

 

Tu en seras profondément heureux et beaucoup de gens se réjouiront au sujet de sa naissance.  Car il sera un grand serviteur du Seigneur. Il ne boira ni vin, ni aucune autre boisson fermentée. Il sera rempli du Saint-Esprit dès avant sa naissance. Il ramènera beaucoup d'Israélites au Seigneur leur Dieu. Il viendra comme messager de Dieu avec l'esprit et la puissance du prophète Élie, pour réconcilier les pères avec leurs enfants et ramener les désobéissants à la sagesse des justes ; il formera un peuple prêt pour le Seigneur. » Mais Zacharie dit à l'ange : « Comment saurai-je que cela est vrai ? Car je suis vieux et ma femme aussi est âgée. » Et l'ange lui répondit : « Je suis Gabriel ; je me tiens devant Dieu pour le servir ; il m'a envoyé pour te parler et t'apporter cette bonne nouvelle. Mais tu n'as pas cru à mes paroles, qui se réaliseront pourtant au moment voulu ; c'est pourquoi tu vas devenir muet, tu seras incapable de parler jusqu'au jour où ces événements se produiront. »

Repost 0
21 octobre 2014 2 21 /10 /octobre /2014 23:21

Folan : suivre

Abog : le tour

Abok (se prononce ABOQUE) : la fête

Nsamba : la foule en groupe

Bot : les gens, les personnes

Nkunda bot : Beaucoup de monde, une foule de personnes

Nsen (se prononce ANSENG) : Dehors, la rue

Engles : l’ange

Mbo-nnom : la droite

 

 

 

Bisye : les fonctions, les missions

 

 

Isye : un travail, une mission, une fonction

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FOE ABYALI YOHANNES NDU-BOD – Efas 2

 

Mbol bekarege folan a bisye ya tempel, ndo abog nsamba fada Zakarias onga kwi, ndo benga tob nye n’ake ve Zamba metunena me otsida a Mfufub Tempel ete. Nkunda bot ose onga ligiotele a nsen, okogelan abog eve metunena me otsida. Ndo fo engles Nti azu kwi Zakarias mfa alatar ya mbo-nnom.

 

 

Annonce de la naissance prochaine de Jean-Baptiste –2nde partie

 

Un jour, Zacharie exerçait ses fonctions de prêtre devant Dieu, car c'était au tour de son groupe de le faire.  Selon la coutume des prêtres, il fut désigné par le sort pour entrer dans le sanctuaire du Seigneur et y brûler l'encens. Toute la foule des fidèles priait au-dehors à l'heure où l'on brûlait l'encens. Un ange du Seigneur apparut alors à Zacharie : il se tenait à la droite de l'autel servant à l'offrande de l'encens.

Repost 0
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 20:56

Mayege Ewondo – MBEMBE FOE A ATILI MFUFUB LUKAS – 

 

 

Abog : Au temps

Nkukuma :roi, empereur, souverain

Fada :un prêtre

Nsamba :groupe, mouvement

Mininga : Femme :

anga be : était

mvon bod : descendant, disciples de

Bese bebè : tous deux, tous les deux

 

Mvende : les lois

Mvende dzie :  ses lois

Moan : enfant

Tege aï moan : pas d'enfant

Minnom : les vieux, les personnes âgées

Nnom : un vieux

Zamba ayi : Dieu veut

Benyiege : obéissons

 --------------------------------

 

FOE ABYALI YOHANNES NDU-BOD – Efas 1

 

Abog Herodes anga be nkukuma ya Yudea, fada mbog anga be toa we dzoe na Zakarias, fada ya nsamba Abia, anga be bele mininga dzoe na Elisabeth, mininga ya mvon bod Aaron.

 

Bese bebè benyini fo eyegan mben, ane Zamba ayi benyiege mvende dzie. Benga be tege aï moan, amu Elisabeth anga nkokom, hala bese bebè bentoa ya fe minnom.

-----------------------------------------------

 

Annonce de la naissance prochaine de Jean-Baptiste – 1ère partie

Au temps où Hérode était roi de Judée, il y avait un prêtre nommé Zacharie qui appartenait au groupe de prêtres d'Abia. Sa femme, une descendante d'Aaron le grand-prêtre, s'appelait Élisabeth.

 

Ils étaient tous deux justes aux yeux de Dieu et obéissaient parfaitement à toutes les lois et tous les commandements du Seigneur.  Mais ils n'avaient pas d'enfant, car Élisabeth ne pouvait pas en avoir et ils étaient déjà âgés tous les deux.

Repost 0
19 octobre 2014 7 19 /10 /octobre /2014 18:40

METARI : DEBUT

 A mvoe edin dzam Teofil, e mam mese maboban a nnam mu, abwi bot latebe ne latil mo a bekalara, mbol ya bawog a anyu eba beben bengayen mo aï mis, atarigi a metari, azakwi ane bengazu nyian a esye ekad-Ebug Nti. Asu te hm ma madzo na, matam wa ton ndon ya ete a kalara, amvus ye na beman ya ma toan tie e dzom ese engalod atarigi a metari ; Nala engo a wayi bo n’oyem mben na ayegele benga ve wa ane etere…

 

-----------------------------------------------------------------

Cher Théophile, Plusieurs personnes ont essayé d'écrire le récit des événements qui se sont passés parmi nous. Ils ont rapporté les faits tels que nous les ont racontés ceux qui les ont vus dès le commencement et qui ont été chargés d'annoncer la parole de Dieu. C'est pourquoi, à mon tour, je me suis renseigné exactement sur tout ce qui est arrivé depuis le début et il m'a semblé bon, illustre Théophile, d'en écrire pour toi le récit suivi. Je le fais pour que tu puisses reconnaître la vérité des enseignements que tu as reçus.

 

------------------------------------------------------

 

 

 

 

Metari : le début, le commencement

Edin : Amour, amitié

A mvoe edin : Cher

Dzam : le mien, la mienne

A mvoe edin dzam : mon cher

Teofil : Théophile

E mam mese : Tous les récits d’événements, toutes les histoires

Maboban : qui se font, qui se sont passés

Nnam : le pays, le village

Mu (se prononce MOU) : ici, parmi nous

Maboban a nnam mu : qui se sont passés parmi nous

 

Abwi : beaucoup, plusieurs

Abwi bot : Plusieurs personnes

Atil : écrire

Kalara : le livre

Bekalara : les livres

Latebe ne latil mo a bekalara : ont essayé d'écrire

Mbol : comme

Anyu ( se prononce ANYOU) : la bouche

Eba beben : ceux là-mêmes

Bengayen : les ont vus

Nti : Dieu

Asu te : C'est pourquoi

Ma madzo na: à mon tour, je raconte ainsi, je dis ceci

 

 

 

Repost 0
Published by LABEL NGONGO - dans ewondo
commenter cet article

Articles Récents

Liens