Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 21:54

Mabede : J'élève

Nnem : l'âme, une âme

Mabede nnem : j'élève l'âme,

wam : mon, ma

Nnem wam : mon âme

Mabede nnem wam : j'élève mon âme

Zamba : Dieu

Zamba wam: mon Dieu

Mabede nnem wam abë wa, a

Zamba wam : J'élève mon âme, vers toi, Seigneur

Mafidi : je crois, je m'appuie

Wa mafidi: c'est à toi que je crois, je m'appuie vers toi

Osoan : la honte

Wayi ki ma bi : ne m'atteindra pas,

Osoan wayi ki ma bi : la honte ne m'atteindra pas, épargne -moi la honte

Te wadzoge : ne laisse pas

Minzizin : l'ennemi

Miam : mon

Minzizin miam : mon ennemi

Midoolo : rremporter

Te wadzoge na minzizin miam midoolo ma: ne laisse pas triompher mon ennemi

E ba : ceux ci

E ba bësë : Tous ceux qui

Bayanga : qui attendent, qui espèrent

Repost 0
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 20:47

Abobon: le sommet, au sommet

Ndoman : le fils

Angayen : Elle (il) a vu

Kalara : livre

Alana : lecture

Profet: prophète

E mam: les choses

Asu : pour

Nnam : les pays

Yuda: la Judée

Yerusalem: Jérusalem

Minkol : les collines

Nda : la maison

Nti: Dieu,

Layi bo : elle (il) arrivera

Layi bo na: elle (il) arrivera ainsi

abog : au temps

Mëlu : les jours

abog zuli mëlu: à la fin des temps

yayi boman: quand ils se coucheront

nkol: la montagne

Nkol ya nda Nti: la montagne de la maison de Dieu

wayi tëbë : soit établie

a abobon minkol a yob: soit établie au sommet des montagnes

wayi lod ban minkol bësë: soit élevée au-dessus des collines

Mëyon mësë : toutes les nations

Minnam: les pays

Repost 0
Published by LABEL NGONGO
commenter cet article
27 décembre 2015 7 27 /12 /décembre /2015 22:09

Alana lë kalara profet Isaias

E mam Isaias, ndoman Amos, angayen, asu nnam Yuda ai asu Yerusalem:

Layi bo na, abog zuli mëlu yayi boman, nkol ya nda Nti ebëdë, wayi tëbë a abobon minkol a yob, wayi lod ban minkol bësë. Mëyon mësë mayi bugi na ma zu kui a nkol te.

Minnam miayi kë we abui, bod bëdzoo na:

"Zaan, bibed a nkol Nti, bikë a nda Zamba Yacob: emen ayi bia yëgëlë mëzen moe, bia yëgëlë mëzen moe, bia bingawulu etere; amu eyë mvende yayi tye a Sion; eyë ebug Nti yayi so a Yerusalem."

N'nye ayi tsig ntol a zan mëyon, ndo fë ayi kobo mëdzo ya abui minnam. Abog te hem bayi noan aken bita daban, bengalui bibak etere, bënono mëkon bita, bengakom mëfa bisie etere. Ayon layi ki fë bede oken bita a yob na laluman ai ayon afë, bod bayi ki fë yege luman bita.

A nda Yacob, zaan hem biwulu a mfié Nti.

Ebug Nti dzili

--------------------------------------------------------------------------------------

Lecture du livre Isaïe - chapitre 2 versets 1 à 5

La parole qu'Isaïe, fils d'Amos, a vue sur les pays de Judée et Jérusalem:

Il arrivera, à la fin des jours, que la Montagne de la maison de Dieu soit établie au sommet des montagnes et élevée au-dessus des collines.

Toutes les nations afflueront, et de nombreuses personnes viendront et diront:

"Venez et montons à la montagne de Dieu à la maison du Dieu de Jacob; il nous instruira de ses voies, et nous marcherons dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de Dieu."

Il sera l'arbitre des peuples et le juge de nations nombreuses. Ils forgeront leurs épées en socs de charrue; et leurs lances en faucilles. Une nation ne lèvera plus l'épée contre l'autre, et l'on n'apprendra plus la guerre.

Maison de Jacob, venez, et marchons à la lumière de Dieu.

Parole de Dieu

Repost 0
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 07:29

Esie apostel mbol ene


Ayen Yesu anga yen na nkunda bod,

okuban nye a nyol, ndo anga bende na

bedan a kinin ayat. Ndo nsan bekalara

mbog anga so, nye aï nye na: " Anyegele,

mayi wa ton e hom ose wake." Yesu nye

aï nye na: "Koe-si ebele mimbil, anön ya

yob abele mumba, Mon mod nye tege aï e

hom ya abede nlo."

 

Ndo nyege mfe abodo nkobo, nye na:

"A Nti, tam me dzoge meke dzeb tara."

Yesu nye aï nye na : "Zaag bike, dzoege

bewu bedzeb mimbim miaban."

                        -------------------------

Le travail des apôtres comme il doit l'être

Quand Jésus vit toute la foule qui l'entourait,

il donna l'ordre à ses disciples de passer

avec lui de l'autre côté du lac. Un maître de

la loi s'approcha et lui dit : « Maître, je te suivrai

partout où tu iras. » Jésus lui répondit : « Les renards

ont des terriers et les oiseaux ont des nids, mais le

Fils de l'homme n'a pas un endroit où il puisse se

coucher et se reposer. »

 

Quelqu'un d'autre, un de ses disciples, lui dit :

« Maître, permets-moi d'aller d'abord enterrer mon

père. » Jésus lui répondit : « Suis-moi et laisse les

morts enterrer leurs morts. »

Repost 0
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 22:50

Mintye : les souffrances, les douleurs, les infirmités

Besatan : les esprits mauvais, les démons

Ngoge : le soir

Myan : les nôtres

 

Yesu abo abwi minkokon mvoe

 

Ngoge enga yi vin, benga zu nye lede

abwi bod ya besatan bendegele, anga

tsidan bebe minsisim aï bibug bikwi nye a

anyu; aledege minkokon mise, mbol ye

na anyu profet Isayas atoban na :

"Anga nön mintye myan,

abege akon daan."

 

 

Jésus guérit beaucoup de malades

 

Le soir venu, on amena à Jésus un grand nombre

de personnes tourmentées par des esprits mauvais.

Par sa parole Jésus chassa ces esprits et il guérit

aussi tous les malades. Il le fit afin que se réalise

cette parole du prophète Ésaïe : « Il a pris nos infirmités

et nous a déchargés de nos maladies. »

 

Repost 0
Published by LABEL NGONGO - dans ewondo dictionnaire
commenter cet article
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 10:51

Nkié : la belle mère

Abo : il (elle) fait

Mbol : comme

Azu (se prononce AZOU) : elle (il) vient

Anga zu : se rendit

Nda : la maison

Antala : il (elle) trouva

Adzogo : étendu, elle (il) était étendu (sous-entend allongé au lit)

Fiba : la fièvre

Abi : toucher, elle (il) toucha

Anga bi : lui toucher, il (elle) lui toucha

Wo : la main

Aman fo : lui quitta, (dans ce cas la fièvre partit pour indiquer la guérison)

Abelan : prendre soin, s’occuper

Aï bo : d’eux, d’elles

 

Yesu abo nkié Petrus mvoe

 

Mbol Yesu anga zu a nda Petrus,

antala nkié Petrus adzogo aï fiba, ndo

anga bi nye a wo, fiba aman fo; enye

akodo asi nyo, anga belan aï bô.

 

Jésus guérit la belle mère de Pierre

 

Jésus se rendit à la maison de Pierre.

Il y trouva la belle-mère de Pierre au lit

 : elle avait de la fièvre. Il lui toucha la main

 et la fièvre la quitta ; elle se leva et se mit à

le servir.

Repost 0
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 22:11

Okoan : la maladie

Akoan : il (elle) est malade

Okan : et comme

Anyiigi : entrait, elle (il) entrait

Ndo : alors

Ndzoe : un chef, un supérieur, un officier (en lien avec l'armée)

Ntet (se prononce EN_TET) : cent, une centaine

Bezimbi : un militaire, un employé (e) d'une armée

Ndzoe ntet bezimbi

Subu : avancer, avancez!

Akogelan : prier, il prie, elle prie

Anga subu : vint vers, vint à lui

A angabe : en disant

A Nti : Seigneur, Maître

Mon : serviteur, (peut se prononcer comme le mot pour désigner un enfant)

Minkada : la paralysie

Adzogo :  elle (il) dépose, est déposé

ma : moi

Nda : la maison

Adzogo ma a nda : est alité à ma maison (il est question d'un malade)

Atoa a Nda : est à la maison, elle (il) est à la maison

Anga kogelan : il supplie

Nye na : lui dit alors

Mia lod : le dépasse, est insurmontable, est insupportable

Nye : lui, elle

 

Akoan minkada : est atteint de paralysie

Mayi : je veux

Mintye : la douleur

Mayi nye : J'irai 

Mintye mia lod nye nkoan :

il (elle) est tourmenté (e)

Eyon : quand, lorsque

Mayi nye so bo mvoè : J'irai et le guérirai

Ozu : viens

Anyian : entre

Ebug : une parole

Wayen : tu vois, vous voyez

Layean ki : Ce n'est pas nécessaire, je ne suis pas digne

na ozu ma nyian a nda : que tu entres sous mon toit

Kobogo he ebug : dis seulement une parole,  prononce seulement une parole

dzia a anyu : juste une parole

moan woam abo mvoè : mon serviteur sera guéri;

eyon wayen ma dzi : car moi aussi, lorsque tu me vois ainsi

mebele betebe-be-osu : j'ai des personnes obéissantes

Da ma mebele te fe bezimbi madzoe : j'ai sous mes ordres des soldats

 

Repost 0
8 septembre 2015 2 08 /09 /septembre /2015 23:35

Okan Yesu anyiigi a Kafarnaum, ndo

ndzoe ntet bezimbi anga subu a angabe,

anga kogelan ai nye, nye na : "A Nti, moan

adzogo ma a nda, akoan minkada, mintye

mia lod nye nkoan". Yesu nye ai nye na :

"Mayi nye so bo mvoè."

Ndzoe ntet bezimbi nye ai nye na: "A Nti, layean ki

na ozu ma nyian a nda; kobogo he ebug

dzia a anyu, moan woam abo mvoè. Amu,

eyon wayen ma dzi, mebele betebe-be-osu,

da ma mebele te fe bezimbi madzoe; ndo

ane na: nge mekad mbog na: keleg, atie

he ai dulu ! Meke dzo ai enyo mbog na:

zaag, aso he mbil a mekol; nge makad

etuga dzam na: "Boo na, abo he mboan."

 

Awog Yesu anga wog nkobo hi, anga

kam fo, ndo azu dzo ai eba angabe ai bo

esamba na: "A bebela, makad mina, ntie

ane menga tobo a Israël, ma be ki toban

ai mod mbog abele akyaè nyebe di. Ndo

hem makad mina na: abwi benga ke tie a

mekwi me kidi ai a mesuli me ngoge,

beman noan bitoa a dina fufulu ai

Abraham, Isaak ai Yakob a ayon ya yob.

Eba bene boan be elig, benga kuli bo a

nsen, a dibi etere: awe, wayi bo he minyon

ai nladan mekek." Ndo Yesu azu dzo ai

ndzoe ntet bezimbi na : "Kele, abo wa ane

otam ai nyebe woe." Ndo fo moan anga bo

mvoè etie etie.

 

------------------------------------------------

Et comme Jésus entrait dans Capernaüm, alors

un centurion vint à lui, le suppliant,

et disant, Seigneur, mon serviteur est couché

à la maison, atteint de paralysie, horriblement

tourmenté. Et Jésus lui dit, J’irai, moi, et je le guérirai.

Et le centurion répondit et dit, Seigneur, je ne suis pas

digne que tu entres sous mon toit; mais dis seulement

une parole, et mon serviteur sera guéri;

 car moi aussi, je suis un homme placé sous l’autorité

d’autrui, ayant sous moi des soldats; et je dis à l’un, "

Va, et il va; et à un autre, Viens, et il vient; et à mon esclave,

Fais cela, et il le fait.

 

 Et Jésus, l’ayant entendu, s’en étonna, et dit à ceux qui le

suivaient, En vérité, je vous dis, je n’ai pas trouvé, même en

Israël, une si grande foi.  Et je vous dis que plusieurs

viendront d’orient et d’occident, et s’assiéront avec Abraham

et Isaac et Jacob dans le royaume des cieux;

mais les fils du royaume seront jetés dans les ténèbres de

dehors, là seront les pleurs et les grincements de dents.

Et Jésus dit au centurion, Va, et qu’il te soit fait comme

tu as cru; et à cette heure–là son serviteur fut guéri.

Repost 0
6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 22:32

Akwi : sortir, il (elle) est sortie

Kwi : sorti

Ndo: alors

Benga : ils (elles) sont

Nsen : dehors, extérieur

Benga kwi : ils (elles) sont sortis

A Nsen : à l'extérieur

Akwi benga kwi : alors qu'ils sont sortis, alors qu'elles sont sorties

Befarisea : les pharisiens

Adzen : chercher

Zen : le chemin, la voie, le moyen

Adzen zen : chercher le moyen, chercher comment

Awoe : il (elle) a tué

woe : tuer

Nye : lui, elleBedzen zen a woe nye : chercher un chemin (un moyen) pour le (la) tuer

Ngam : le parti,

Atoa ngam : prendre parti, prendre fait et cause pour

Esog : une rencontre, une réunion

Bedzen zen ya woe nye : chercher un moyen comment le tuer

Bod ya ngam Sarkozy : des personnes du parti de Sarkozy

Bod ya ngam Obama : des membres du parti d'Obama

Esog aï Bod ya ngam Mitterand : une rencontre avec des gens du parti de Mitterand

http://ewondo.over-blog.com/tag/ewondo/22

 

Adugan : retourner, elle (il) est retournée

Sinagoge : synagogue

Ndo : ensuite

Anyian : entrer, elle (il) est entrée

Söman : accuser

Asöman : elle (il) accuse

Ne : qu'ils, qu'elles

Ne beke : qu'ils aillent

Aï nye : avec lui, avec elle

Ne beke aï nye : qu'ils aillent avec lui, qu'ils (elles) aillent avec lui (elle)

Anga : il a , elle a

Anga dugan : elle est revenue (de nouveau), il est revenu

Anga dugan nyian : elle est rentrée

Woh : la main

Kad : paralyser

Nkad woh : une main paralysée

Mod : une personne

Angabe : il (elle) était

Hala : là

Mod angabe hala : une personne était là

Woh woe onga man nye kad : sa main était paralysée.

Sabat : sabbat

Benga moan hem : ils l'observaient

Na : pour que

Amos : le jour

Mvoe : guéri, guérie

Abo mvoe : le guérir

Na Beyen : pour voir

Na beyen nge ayi nye bo mvoe : pour voir s'il (Jésus) allait le guérir

a amos sabat : un jour de sabbat

 

Mis (se prononce MISS) : les yeux

Atie mis : déplacer le regard {pour observer, il (elle) les observe}

Asu (se prononce ASSOU) : pour

ALed : dur, dureté

Nnem daban : leur coeur

Abë-be : regarder

Nnem : le coeur

Olun (se prononce OLOUN ) : la colère

öse (se prononce OSSE) : tout, toute

Olun öse : toute la colère

Awogo : qui fait partie

Asü (se prononce ASSOU) : le visage, la figure

Asu aled nnem daban : pour leur coeur dur, pour leur coeur sec

Adzo : il dit

aï bo na : avec eux ainsi

Adzo aï bo na : il leur dit

Sama : tendre, tend

sama woh : tend la main

Anga sam woh : il (elle) a tendu la main

Woh (wo) : la main

Ontoa mvoe : était guéri, était guérie

Alanan : rester, il (elle) est restée

Bivol : silencieux

Akubug : répondre

Ye Mben ? : Est-ce bien ?

Endzo mod : l'homme de Loi, la Loi

dze endzo mod ayean bo ? : que doit faire la loi? Que doit faire l'homme de loi ?

 

 

Repost 0
6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 22:08

Ndo a fe anga dugan nyian a sinagoge. Mod angabe hala, woh onga man nye kad. Benga moan hem na beyen nge ayi nye bo mvoe a amos sabat, ne beke nye ayi nye söman.

 

Ndo anga dzo aï e mod angabe nkat wo nyo na: “kodogo asi , otebe azan bod etere ha! “? Ndo adzo aï bo na: ”A amos sabat, dze endzo mod ayean bo, ye mben, ye abe, ye anyii e mod mbog, ye awoe nye?” Ndo benga lanan bivol akubug.

 

Ndo anga tie mis anga bë_be bo aï olun ose awogo, asu aled nnem daban. Nye aï e mod nyo na: “Sama wo!” Ndo mod anga sam wo, wo woe ontoa mvoe.

 

Akwi benga kwi  a nsen, befarisea benga bu fo esog aï bod ya ngam Herodes, ne bedzen zen ya woe nye.

-----------------------------------------------------------------

 

 

Ensuite, Jésus retourna dans la synagogue. Il y avait là un homme dont la main était paralysée. Les Pharisiens observaient attentivement Jésus pour voir s’il allait le guérir le jour du sabbat, car ils voulaient l’accuser.

 

Jésus dit à l’homme dont la main était paralysée : « Lève-toi, là, devant tout le monde. ». Puis il demanda à ceux qui regardaient : « Que permet notre loi ? de faire du bien le jour du sabbat ou de faire du mal ? de sauver la vie d’un être humain ou de le laisser mourir ?» Mais ils ne voulaient pas répondre.

 

Jésus les regarda tous avec indignation; il était en même temps profondément attristé qu’ils refusent de comprendre. Il dit alors à l’homme : «Avance ta main. » Il l’avança et sa main redevint saine.

 

Les Pharisiens sortirent de la synagogue et se réunirent aussitôt avec des membres du parti d’Hérode pour décider comment ils pourraient faire mourir Jésus.

Repost 0

Articles Récents

Liens