Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 23:01

Amu makad mina na : nge soso wan alod ki enyo besan bekalara aï befarisea, mianga nyian ki a ayon ya yob.

Minga wog na benga dzo aï bod b’Okoba na; « Te wa woe; e mod awoe, ayean aï nda medzo ».

Ndo a makad mina na : nge mod alilinan aï manyan ayean aï nda medzo; da nge adzo aï manyan na : « Okukut dzom hi » ayean aï nda medzo nnen ; nge adzo aï nye na : « akut dzom di ! » ayean aï mbun ndoan.

Antoa hm na nge wake ve metunena moe a alatar, oke tsog a zen na manyon abele nkobo aï wa, tam lig metunena moe a mgbag alatar hala, otari man ke kom aï manyon, ozu hm so ve metunena moe.

"Vologo man kom aï e mod mina nye mibele etom, ntié mina nye mingele a zen, aza ke aï wa a mo me ntsig ntol, ntsig ntol nye ake aï wa a mo bezimbi, se fe aya benga ke wa fed a nda mimbok. A bebela emen, makad mina ; wayi ki kwi a mimbok mite, sena oman yaan ekola ese amaan"

--------------------------------------------------------

Car je vous le dis : si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, non, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux.

Vous avez entendu qu'il a été dit à nos ancêtres : « Tu ne commettras pas de meurtre ; tout homme qui en tue un autre mérite de comparaître devant le tribunal ».

Et moi je vous dis : quiconque se met en colère contre son frère en répondra au tribunal ; celui qui dira à son frère : « Imbécile ! » sera justiciable du sanhédrin ; celui qui lui dit : « Idiot ! » mérite d'être jeté dans le feu de l'enfer.

Si donc tu viens à l'autel présenter ton offrande à Dieu et que là tu te souviennes que ton frère a une raison de t'en vouloir, laisse là ton offrande, devant l'autel, et va d'abord faire la paix avec ton frère ; puis reviens et présente ton offrande à Dieu.

« Si tu es en procès avec quelqu'un, dépêche-toi de te mettre d'accord avec lui pendant que vous êtes encore en chemin. Tu éviteras ainsi que ton adversaire ne te livre au juge, que le juge ne te remette à la police et qu'on ne te jette en prison. Je te le déclare, c'est la vérité : tu ne sortiras pas de là tant que tu n'auras pas payé ta dette jusqu'au dernier centime. »

Repost 0
13 février 2016 6 13 /02 /février /2016 22:42

Abog te,

Hala Yoannes atoa a mimbog, angayi wog mimboan mi Kristus, ndo angalom nye bëyege boe bëbè në bëkë nye sili na : "Yë wa fo onë e nyo ya ayi so, yë biayanga mod mfë ? "

Ndo Yesu angayalan, nye ai bö na : " Kanan hem, midugan kë kad Yoannes foe ya e mam mihë wog ai e ma mihë yen: mindindim miyënë, mimbobog miwulugu, minzëzam mikudugu, mindondok miwogo, bëwu bëdugan kodo a si, mimbubua miwogo mbembë foe, ndo hem mvom ai e mod ayi ki ku mbeg a nyol dzam".

Bod bëte bengële këlë nala, ndo Yesus atari na asili bod mam ya abë Yoannes, nye na: <<Eyon mimbë kui a nkod-nnam va, mimbë këlë yen dze? Yë e kie-eson ya fëbëlan ai evundu? Mimbë kui a fo na miakë yen dze? Yë e mod abëgë biwoman ya binë ebubud? E bod bëbëgë biwoman bitoa ebubud, eyë hem bënë a menda minkukuma. Ndo mimbë kui na miakë yen dze? Profet a ? Owe,makad mina profet, alodo profet. Amu asu die ndo anë ntilan na: "Malom wa Engles wam ya ayi wa wulu osu (se prononce OWOU) akë akom wa zen."

Bëbëla emen, makad mina do: e bon bësë bengakui bininga a abum, to a të nala, e nyo anë mod ntog a edzoe y.a yob

----------------------------------------------------------------------

A ce moment,

"Jean, ayant entendu parler dans sa prison des oeuvres du Christ, lui fit dire par ses disciples : Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ?"

Jésus leur répondit : Allez rapporter à Jean ce que vous entendez et ce que vous voyez : les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, et la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres. Heureux celui pour qui je ne serai pas une occasion de chute ! Comme ils s'en allaient, Jésus se mit à dire à la foule, au sujet de Jean : Qu'êtes-vous allés voir au désert ? un roseau agité par le vent ? Mais, qu'êtes-vous allés voir ?

Un homme vêtu d'habits précieux ? Voici, ceux qui portent des habits précieux sont dans les maisons des rois. Qu'êtes-vous donc allés voir ? un prophète ? Oui, vous dis-je, et plus qu'un prophète. Car c'est celui dont il est écrit : Voici, j'envoie mon messager devant ta face, Pour préparer ton chemin devant toi. Je vous le dis en vérité, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n'en a point paru de plus grand que Jean-Baptiste. Cependant, le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui.

Repost 0
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 18:40

A babëdzan,

 

Boan fin, akële kui a asoo lë Nti. Taman sig yen mbèbidi, anë mbol ayanga na si ewum bibuma ya biavë nye enyin, ayanga nala ai fin, akëlë kui anë ayi man koe mvon bidi esë.

 

Mia boan hem fë fin nala dzam dëda: mitomo nyol, amu asoo lë Nti lentoya babi.

 

A babëdzan, të miadan yon ai babënyon, miza kë bi nkad, amu ntsig ntol antëlë ya a mbè.

 

Boan anë bëprofet ya bengakobo a dzoe Nti: tonan bo ai fulu ya a saala abe, ai nzomban mindzug, ai fulu fin dzaban.

 

Ebug Nti dzili

 

-----------------------------------------------------

 

Mes frères,

 

Soyez donc patients, frères jusqu'à l'avènement du Seigneur. Voici, le laboureur attend le précieux fruit de la terre, prenant patience à son égard, jusqu'à ce qu'il ait reçu les pluies de la première et de l'arrière-saison.

 

Vous aussi, soyez patients, affermissez vos coeurs, car l'avènement du Seigneur est proche.

 

Ne vous plaignez pas les uns des autres, frères, afin que vous ne soyez pas jugés: voici, le juge est à la porte.

 

Prenez, mes frères, pour modèles de souffrance et de patience les prophètes qui ont parlé au nom du Seigneur.

 

Parole du Seigneur

Repost 0
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 23:26

Abog te,

Hal Yoannes atoa a mimbog, angayi wog mimboan mi Kritus, ndo angalom nye bëyege boe bëbè në bëke nye sili na : "Yë wa fo onë e nyo ya ayi so, biayanga mod mfë ?"

Ndo Yesus angayalan, nye ai bo na : "Kanan hem, midugan kë kad Yoannes foe ya e mam mihë wog ai e ma mihë yen: mindidim miyënë, mimbobog miwulugu, minzëzam mikudugu, miwogo mbembë foe, ndo hem mvom ai e mod ayi ki ku mbeg a nyol dzam". Bod bëte bengëlë kële nala, ndo Yesus atari na asili bod mam ya abë Yoannes, nye na : "Eyon mimbë kui a nkod-nnam va, mimbë këlë yen dze? Yë e kie-eson ya fëbëlan ai evundu? Mimbë kui a fo na miakë yen dze ? Yë e mod abëgë biwoman ya binë ebubud? E bod bëbëge biwoman bitoa ebubud, eyë hem bënë a menda mikukuma. Ndo mimbëkui na miakë yen dze? Profet a ? Owe, makad mina, alodl profet. Amu asudie ndo anë ntilan na :"Malom wa engles wam ya ayi wa wulu osu, akë akom wa zen." Bëbëla emen, makad mina do: e boan bësë bengakui bininga a abum, to mbombog abëki biali, a alod Yoannes Ndu-Bod; to a të nala, e nyo anë mod ntog a edzoe ya yob alod nye a nkon.

Ebug Nti dzili.

---------------------------------------------

A cette époque là,

Jean, ayant entendu parler dans sa prison des oeuvres du Christ, lui fit dire par ses disciples : "Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ?"

Jésus leur répondit : "Allez rapporter à Jean ce que vous entendez et ce que vous voyez : 5 les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, et la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres. Heureux celui pour qui je ne serai pas une occasion de chute !" Comme ils s'en allaient, Jésus se mit à dire à la foule, au sujet de Jean : Qu'êtes-vous allés voir au désert ? un roseau agité par le vent ? Mais, qu'êtes-vous allés voir ? un homme vêtu d'habits précieux ? Voici, ceux qui portent des habits précieux sont dans les maisons des rois. Qu'êtes-vous donc allés voir ? un prophète ? Oui, vous dis-je, et plus qu'un prophète. Car c'est celui dont il est écrit : Voici, j'envoie mon messager devant ta face, Pour préparer ton chemin devant toi. Je vous le dis en vérité, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n'en a point paru de plus grand que Jean-Baptiste. Cependant, le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui. Depuis le temps de Jean-Baptiste jusqu'à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s'en emparent. Car tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu'à Jean; et, si vous voulez le comprendre, c'est lui qui est l'Elie qui devait venir. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

Parole du Seigneur

Repost 0
31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 21:35

Abog te,

Hal Yoannes atoa a mimbog, angayi wog mimboan mi Kritus, ndo angalom nye bëyege boe bëbè në bëke nye sili na : "Yë wa fo onë e nyo ya ayi so, biayanga mod mfë ?"

Ndo Yesus angayalan, nye ai bo na : "Kanan hem, midugan kë kad Yoannes foe ya e mam mihë wog ai e ma mihë yen: mindidim miyënë, mimbobog miwulugu, minzëzam mikudugu, miwogo mbembë foe, ndo hem mvom ai e mod ayi ki ku mbeg a nyol dzam".

Bod bëte bengëlë kële nala, ndo Yesus atari na asili bod mam ya abë Yoannes, nye na : "Eyon mimbë kui a nkod-nnam va, mimbë këlë yen dze? Yë e kie-eson ya fëbëlan ai evundu? Mimbë kui a fo na miakë yen dze ? Yë e mod abëgë biwoman ya binë ebubud? E bod bëbëge biwoman bitoa ebubud, eyë hem bënë a menda mikukuma. Ndo mimbëkui na miakë yen dze? Profet a ? Owe, makad mina, alodl profet. Amu asudie ndo anë ntilan na :"Malom wa engles wam ya ayi wa wulu osu, akë akom wa zen."

Bëbëla emen, makad mina do: e boan bësë bengakui bininga a abum, to mbombog abëki biali, a alod Yoannes Ndu-Bod; to a të nala, e nyo anë mod ntog a edzoe ya yob alod nye a nkon.

Ebug Nti dzili.

Repost 0
29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 21:35
A Nti, zaag ozu bia kode

Nti anë bëbëla a kom ya kom,

n’nye akun e ba batibili,

e mod awog zie, avaa bidi,

e nyo ayëmë a mësun, asoo nye tii.

A Nti, zaag ozu bia kode

Nti afiè mindindim na miyen,

Nti atele minkokon tëtëlë,

Nti adin e ba bënë sosoo,

Nti abaala bëyen ai bëso.

A Nti, zaag ozu bia kode

N’nye atone nkus ai man-nyui,

adzeaga bësem ekoa.

Nti ayi dzoe a biseb biseb,

a Sion, Zamba woe adzoe ngongo bod esë.

A Nti, zaag ozu bia kode.

----------------------------------------------

Seigneur, viens nous sauver

L'Eternel soutient tous ceux qui sont tombés,

Et il redresse tous ceux qui sont courbés.
Les yeux de tous espèrent en toi,

Et tu leur donnes la nourriture en son temps.

Seigneur, viens nous sauver

Le Seigneur éclaire les aveugles afin qu’ils voient

L'Eternel relève les malades

L'Eternel soutient tous ceux qui sont sincères

L'Éternel est bon envers tous

Seigneur, viens nous sauver

Il soutient la veuve et l'orphelin

Il renverse la voie des méchants.

L'Éternel règne éternellement; ô Sion,

Ton Dieu subsiste d'âge en âge

Seigneur, viens nous sauver

Repost 0
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 20:51

Nkod-nnam wayi tag, ai si-dzongo, nko-bilig wayi fon, wayi kpè sam, wayi kun anë minkog.

Wayi fea bibëbëga mëkiaè mësë ; Wayi fon oyiaga fë bia bi olugu ; Amu bëvë nnam te duma Liban, nnam te ontoya aben anë Carmel ai Saron. Bo bëben bayi yen duma Nti, bayi fombo Zamba wan mbol anë aben.

E mo madzen kam, miwonene mo, mëbon ya mateg ai som, mivaa mo ngul, kadan minwowon na : « Toman nyol: të miambara : Zamba wan a nyolo aso ya, na azu mina kun : Zamba emen antële ya a zen, na azu mina kode. »

Abog te hem mis mindindim mayi yaaban, mëlo mindondok mëyoobo a ndeen; mbombog wayi yële a yob anë nkog, oyem mvumvug wayi kula,, onga kobo.

E ba ya Nti ayi kode bayi dugan son, bengabed a Sion ai bia bi olugu, mintag bayi tari tag miayi bo tege ai sug; bayi tag bësoan fë, amu hala mintie ai ntad-okon bitub ya oyab.

Ebug Nti dzili

----------------------------------------------

Le désert et le pays aride se réjouiront; La solitude s'égaiera, et fleurira comme un narcisse.

Elle se couvrira de fleurs, et tressaillira de joie, Avec chants d'allégresse et cris de triomphe; La gloire du Liban lui sera donnée, La magnificence du Carmel et de Saron. Ils verront la gloire de l'Éternel, la magnificence de notre Dieu.

Fortifiez les mains languissantes, Et affermissez les genoux qui chancellent; Dites à ceux qui ont le coeur troublé: Prenez courage, ne craignez point; Voici votre Dieu, la vengeance viendra, La rétribution de Dieu; Il viendra lui-même, et vous sauvera.

Alors s'ouvriront les yeux des aveugles, S'ouvriront les oreilles des sourds; Alors le boiteux sautera comme un cerf, Et la langue du muet éclatera de joie. Car des eaux jailliront dans le désert, Et des ruisseaux dans la solitude;

Les rachetés de l'Éternel retourneront, Ils iront à Sion avec chants de triomphe, Et une joie éternelle couronnera leur tête; L'allégresse et la joie s'approcheront, La douleur et les gémissements s'enfuiront.

Parole du Seigneur

Repost 0
16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 20:57

NGOGELAN

A Zamba, wamen wayen do,

ayon doe lakomëzan abiali Nti ai mëfon,

biakogëlan ai wa,

va bia ngul ya akë kui mintag ya e mod akode azu nyo,

bidzeme mëbog ya ete nyia ndzëmëna, ai mëfon mësë.

A dzoe Nti wan Yesus Kristus

-------------------

Ngogelan : la prière

Zamba : Dieu

Wamen : toi-même

wayen : tu vois

Nti : Seigneur

biakogëlan ai wa : nous te prions

Bia : nous

Va : donne

Ngul : la force

Va bia : donne-nous, donnez-nous

Mintag : la joie, le bonheur

Mod : les gens

Dzoe : le nom

Wan : notre

Nti wan : notre Seigneur

Repost 0
14 janvier 2016 4 14 /01 /janvier /2016 23:12

Melu mete, ndo Yoannes Ndu-Bod angaso, angakad mam a nkod-nnam ya Yudea, nye na : « Boan endegele, amu edzoe ya yob entoa ya babi. » Yoannes te n’nye profet Isaias adzoo ai nye, eyon akobego na : « Kin e mod ayedan a nkod-nnam na : komëzan zen Nti, minyoege minkil mie. »

Yoannes te emen angabë bëgë ewoman mimvod mi kamel, kanda ekob atii nye a angëdeg, bidi bie hë bitandag ai woe mëfan.

Abog te bësë bëkodogo a mal maban na bake abë nye: to a Yerusalem, to a nguma nnam Yudea, to a kinin Yordan esë; angadu hem bo a mendim më Yordan, bëmëmë minsem miaban.

Angayi yen abui bod ya esamba bëfarisea ai bë sadukea bëzaag yed nduan abë nye, nye ai bo na :

« A e mvon mëkpë nyi, za men ayëgëlë mina na mitub olun wazu vi ? Boan hem endegele ya yawum mimfan bibuma, të mia vëgëlë kë dzo na : Bibele esia, Abraham ». Makad mina na : Zamba abëlë ngul ya vënan e ngok nyi n’ebo Abraham bon. Ovon ombëmë ya a mindi mi ele ; ele ese Yawum ki mimbembe bibuma, bayi dzo baè, bëwoa dzo a ndoan.

Mfa wam, më madu mina a mendim, asu yë na mibo endegëlë ; hë da, e nyo ayi ma so a mvus anë ngul alodo ma ; mayean ki na, mësodi nye ngob a mëkol, N’nye hem ayi mina du ai Mfufub Nsisim ai ndoan ; abëlë esëgëzë dzie a mo, ayi toan man voe nsen woe ; ovëga anë ai minso, ayi nye nyie a angunda ; bivula mbia ayi tum e ndoan yayi ki dim.

Ebug Nti dzili.

-----------------------------------

En ce temps-là parut Jean Baptiste, prêchant dans le désert de Judée. Il disait : "Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche." Jean est celui qui avait été annoncé par Esaïe, le prophète, lorsqu'il dit : "C'est ici la voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, Aplanissez ses sentiers. "

Jean avait un vêtement de poils de chameau, et une ceinture de cuir autour des reins. Il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage.

Les habitants de Jérusalem, de toute la Judée et de tout le pays des environs du Jourdain, se rendaient auprès de lui; et, confessant leurs péchés, ils se faisaient baptiser par lui dans le fleuve du Jourdain.

Mais, voyant venir à son baptême beaucoup de pharisiens et de sadducéens, il leur dit : " Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir ? Produisez donc du fruit digne de la repentance, et ne prétendez pas dire en vous-mêmes : Nous avons Abraham pour père ! " Car je vous déclare que de ces pierres-ci Dieu peut susciter des enfants à Abraham. Déjà la cognée est mise à la racine des arbres : tout arbre donc qui ne produit pas de bons fruits sera coupé et jeté au feu.

Moi, je vous baptise d'eau, pour vous amener à la repentance; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses souliers. Lui, il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu. Il a son van à la main; il nettoiera son aire, et il amassera son blé dans le grenier, mais il brûlera la paille dans un feu qui ne s'éteint point.

​Parole du Seigneur

Repost 0
Published by LABEL NGONGO Antoine Christian - dans Nti label Ngongo Ekob Yordan Abog Mimfan Bibuma Makad
commenter cet article
11 janvier 2016 1 11 /01 /janvier /2016 22:30

A babëdzan,

E dzom esë enë ntilan, engatilëban asu ayëgelë dan, asu yë na, mbol Mfufub Ntilan wayëgëlë bia fulu fin, owonene fë bia, bibële hem afidi. Ndo hem, e Zamba ya avë fin ai awonon, aboo na, mod osë y’abë mina abi fo a nyol manyan hë mintsogan mi Yesu Kristus: eyon te hem, nnem mbombog ai kin dzidzia, miavë Zamba olugu, e Zamba y’anë Esia Nti wan Yesus Kristus.

Asu te hem boan afan a zan mina mina, anë mbol Kristus angabo ai mina asu duma Zamba. Makobo na: Kristus Yesus angasie asu tum mëkëban asu yë na adzala anyu Zamba, ya angalig bëtera metin; meyon mësë mëvog m’mo mafidi ngol Zamba, mbol anë ntilan na : „Mayi wa mem a zan mëyon, mëyiaga fë bia a logu dzoe doe.

Ebug Nti dzili.

------------------------------------------

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains (15, 4-9)

Frères,

tout ce que les livres saints ont dit avant nous est écrit pour nous instruire, afin que nous possédions l’espérance grâce à la persévérance et au courage que donne l’Écriture. Que le Dieu de la persévérance et du courage vous donne d’être d’accord entre vous selon l’esprit du Christ Jésus.

Ainsi, d’un même cœur, d’une même voix, vous rendrez gloire à Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ. Accueillez-vous donc les uns les autres comme le Christ vous a accueillis pour la gloire de Dieu, vous qui étiez païens. Si le Christ s’est fait le serviteur des Juifs, c’est en raison de la fidélité de Dieu, pour garantir les promesses faites à nos pères ; mais, je vous le déclare, c’est en raison de la miséricorde de Dieu que les nations païennes peuvent lui rendre gloire ; comme le dit l’Écriture : Je te louerai parmi les nations, je chanterai ton nom.

Repost 0
Published by LABEL NGONGO - dans dzom fufub Afan meyon Fulu
commenter cet article

Articles Récents

Liens