Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 23:26

Abog te,

Hal Yoannes atoa a mimbog, angayi wog mimboan mi Kritus, ndo angalom nye bëyege boe bëbè në bëke nye sili na : "Yë wa fo onë e nyo ya ayi so, biayanga mod mfë ?"

Ndo Yesus angayalan, nye ai bo na : "Kanan hem, midugan kë kad Yoannes foe ya e mam mihë wog ai e ma mihë yen: mindidim miyënë, mimbobog miwulugu, minzëzam mikudugu, miwogo mbembë foe, ndo hem mvom ai e mod ayi ki ku mbeg a nyol dzam". Bod bëte bengëlë kële nala, ndo Yesus atari na asili bod mam ya abë Yoannes, nye na : "Eyon mimbë kui a nkod-nnam va, mimbë këlë yen dze? Yë e kie-eson ya fëbëlan ai evundu? Mimbë kui a fo na miakë yen dze ? Yë e mod abëgë biwoman ya binë ebubud? E bod bëbëge biwoman bitoa ebubud, eyë hem bënë a menda mikukuma. Ndo mimbëkui na miakë yen dze? Profet a ? Owe, makad mina, alodl profet. Amu asudie ndo anë ntilan na :"Malom wa engles wam ya ayi wa wulu osu, akë akom wa zen." Bëbëla emen, makad mina do: e boan bësë bengakui bininga a abum, to mbombog abëki biali, a alod Yoannes Ndu-Bod; to a të nala, e nyo anë mod ntog a edzoe ya yob alod nye a nkon.

Ebug Nti dzili.

---------------------------------------------

A cette époque là,

Jean, ayant entendu parler dans sa prison des oeuvres du Christ, lui fit dire par ses disciples : "Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ?"

Jésus leur répondit : "Allez rapporter à Jean ce que vous entendez et ce que vous voyez : 5 les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, et la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres. Heureux celui pour qui je ne serai pas une occasion de chute !" Comme ils s'en allaient, Jésus se mit à dire à la foule, au sujet de Jean : Qu'êtes-vous allés voir au désert ? un roseau agité par le vent ? Mais, qu'êtes-vous allés voir ? un homme vêtu d'habits précieux ? Voici, ceux qui portent des habits précieux sont dans les maisons des rois. Qu'êtes-vous donc allés voir ? un prophète ? Oui, vous dis-je, et plus qu'un prophète. Car c'est celui dont il est écrit : Voici, j'envoie mon messager devant ta face, Pour préparer ton chemin devant toi. Je vous le dis en vérité, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n'en a point paru de plus grand que Jean-Baptiste. Cependant, le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui. Depuis le temps de Jean-Baptiste jusqu'à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s'en emparent. Car tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu'à Jean; et, si vous voulez le comprendre, c'est lui qui est l'Elie qui devait venir. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

Parole du Seigneur

Repost 0
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 20:51

Nkod-nnam wayi tag, ai si-dzongo, nko-bilig wayi fon, wayi kpè sam, wayi kun anë minkog.

Wayi fea bibëbëga mëkiaè mësë ; Wayi fon oyiaga fë bia bi olugu ; Amu bëvë nnam te duma Liban, nnam te ontoya aben anë Carmel ai Saron. Bo bëben bayi yen duma Nti, bayi fombo Zamba wan mbol anë aben.

E mo madzen kam, miwonene mo, mëbon ya mateg ai som, mivaa mo ngul, kadan minwowon na : « Toman nyol: të miambara : Zamba wan a nyolo aso ya, na azu mina kun : Zamba emen antële ya a zen, na azu mina kode. »

Abog te hem mis mindindim mayi yaaban, mëlo mindondok mëyoobo a ndeen; mbombog wayi yële a yob anë nkog, oyem mvumvug wayi kula,, onga kobo.

E ba ya Nti ayi kode bayi dugan son, bengabed a Sion ai bia bi olugu, mintag bayi tari tag miayi bo tege ai sug; bayi tag bësoan fë, amu hala mintie ai ntad-okon bitub ya oyab.

Ebug Nti dzili

----------------------------------------------

Le désert et le pays aride se réjouiront; La solitude s'égaiera, et fleurira comme un narcisse.

Elle se couvrira de fleurs, et tressaillira de joie, Avec chants d'allégresse et cris de triomphe; La gloire du Liban lui sera donnée, La magnificence du Carmel et de Saron. Ils verront la gloire de l'Éternel, la magnificence de notre Dieu.

Fortifiez les mains languissantes, Et affermissez les genoux qui chancellent; Dites à ceux qui ont le coeur troublé: Prenez courage, ne craignez point; Voici votre Dieu, la vengeance viendra, La rétribution de Dieu; Il viendra lui-même, et vous sauvera.

Alors s'ouvriront les yeux des aveugles, S'ouvriront les oreilles des sourds; Alors le boiteux sautera comme un cerf, Et la langue du muet éclatera de joie. Car des eaux jailliront dans le désert, Et des ruisseaux dans la solitude;

Les rachetés de l'Éternel retourneront, Ils iront à Sion avec chants de triomphe, Et une joie éternelle couronnera leur tête; L'allégresse et la joie s'approcheront, La douleur et les gémissements s'enfuiront.

Parole du Seigneur

Repost 0
30 décembre 2015 3 30 /12 /décembre /2015 22:01

Abog te, Ndo fo Yesu angadzo ai beyege boe na :

Mbol ongayenan a abog Noe, eye a fë layi kui nala ai asoo le Moan Mod. Osusua mven-endegele, bod bengabe te he a di bidi, he a nyu mëyog, he a balug bininga, he a bake a mëlug, akëlë kui amos ya Noe anganyian a Arka : mod tege buni to dzam, akëlë kui anë mven-endegele engatye a yob, ndo engake ai bo bësë a wonëlo ; eyë hem fë layi yënan nala ai asoo le Moan Mod. Abog te layi kui na : bod bëbè bënë a afub, bënono mbog, e nyo mbog aligi ; bininga bëbè,bakog a akok, bënono mbog, e nyo mbog aligi.

Tobëgan hem mitala, amu miayem ki awola Nt iwan ay iso ai do. Yëman do mben mben na, ngë mod nda ayëmë awola n’wuwub wayi so ai do, ngë ayi ta lëba ana, tege yëbë na bëbug nye nda. Mfa wan fë dzam dëda : tobëgan a ngomëzan, amu awola miabuni k indo hem Moan Mod ay iso ai do. Ebug Nti dzili.

-------------------------------------------------------------------

A ce moment là, Jésus a dit à ses disciples que:

Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l'avènement du Fils de l'homme. Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche; et ils ne se doutèrent de rien, jusqu'à ce que le déluge vînt et les emportât tous : il en sera de même à l'avènement du Fils de l'homme. Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l'un sera pris et l'autre laissé; de deux femmes qui moudront à la meule, l'une sera prise et l'autre laissée. Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra. Sachez-le bien, si le maître de la maison savait à quelle veille de la nuit le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison. C'est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l'homme viendra à l'heure où vous n'y penserez pas.

Repost 0
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 21:54

Mabede : J'élève

Nnem : l'âme, une âme

Mabede nnem : j'élève l'âme,

wam : mon, ma

Nnem wam : mon âme

Mabede nnem wam : j'élève mon âme

Zamba : Dieu

Zamba wam: mon Dieu

Mabede nnem wam abë wa, a

Zamba wam : J'élève mon âme, vers toi, Seigneur

Mafidi : je crois, je m'appuie

Wa mafidi: c'est à toi que je crois, je m'appuie vers toi

Osoan : la honte

Wayi ki ma bi : ne m'atteindra pas,

Osoan wayi ki ma bi : la honte ne m'atteindra pas, épargne -moi la honte

Te wadzoge : ne laisse pas

Minzizin : l'ennemi

Miam : mon

Minzizin miam : mon ennemi

Midoolo : rremporter

Te wadzoge na minzizin miam midoolo ma: ne laisse pas triompher mon ennemi

E ba : ceux ci

E ba bësë : Tous ceux qui

Bayanga : qui attendent, qui espèrent

Repost 0
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 10:51

Nkié : la belle mère

Abo : il (elle) fait

Mbol : comme

Azu (se prononce AZOU) : elle (il) vient

Anga zu : se rendit

Nda : la maison

Antala : il (elle) trouva

Adzogo : étendu, elle (il) était étendu (sous-entend allongé au lit)

Fiba : la fièvre

Abi : toucher, elle (il) toucha

Anga bi : lui toucher, il (elle) lui toucha

Wo : la main

Aman fo : lui quitta, (dans ce cas la fièvre partit pour indiquer la guérison)

Abelan : prendre soin, s’occuper

Aï bo : d’eux, d’elles

 

Yesu abo nkié Petrus mvoe

 

Mbol Yesu anga zu a nda Petrus,

antala nkié Petrus adzogo aï fiba, ndo

anga bi nye a wo, fiba aman fo; enye

akodo asi nyo, anga belan aï bô.

 

Jésus guérit la belle mère de Pierre

 

Jésus se rendit à la maison de Pierre.

Il y trouva la belle-mère de Pierre au lit

 : elle avait de la fièvre. Il lui toucha la main

 et la fièvre la quitta ; elle se leva et se mit à

le servir.

Repost 0
30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 09:24

Mvende : la loi, la directive, les lois, les directives

Obob : tu fais, vous faites

Antoa : ce fut

Mimbembe: les bonnes

Antoa na : ce fut donc ainsi

Dzom : la chose, l'objet

Melebega : les conseils, les recommandations

Wa : toi, vous

Behog : qu'ils (qu'elles) écoutent

Behog wa : Qu'ils écoutent, qu'ils vous écoutent, qu'ils vous suivent

Watam : tu attends, vous attendez, tu espères, vous espérez

Watam na : vous voulez qu'on vous fasses (ceci ou celà)

Bod: les gens, les personnes

Endzo  : c'est cela

Mina : vous

Obebean : étroite, étroit

Endzo fe : c'est cela même, c'est aussi ce que

Bo : eux, elles

Beprofet : un prohète

Endzo fe wa obob bo : C'est aussi cela que toi tu dois leur faire, c'est aussi cela que vous devez leur faire

Y'one : qui est

 

 

Mbè : la  porte

Enyin : la vie

Mbè y'one obebean : la porte qui est étroite, la porte étroite

a bibuma : aux fruits

Wayn : le vin

Nyiigan : entrez, entre

Bizaneda : les fruits

bizaneda bi wayn : les raisins

Eba : celles, ceux

Mintomba : les moutons

Bon (se prononce BOAN) : les enfants, les petits

Bon mintomba : les brebis

Amu (se prononce AMOU) : parce que, car

Anen : large, gros, grosse

Wake : qui va, qui mène

Bazu : ils (elles) viennent

 

Make : je vais

Wake : tu vas

Ake : elle (il) va

Biake : nous allons

Miake : vous allez

Bake : elles (ils) vont

Ndzan : la perte, la ruine

Bene : ils (elles) sont

Mod: une personne

Abwi : beaucoup, nombreux

Etere : dedans, dans

Okalaga : fais attention

Mikalaga : faites attention, gardez-vous, préservez-vous

Medugan (se prononce MEDOUGAN) : les mensonges, les faux

Mbè : l'accès ==>>la voie, le chemin

Zen : le chemin, la voie, le sentier

Ndzong : la route

Bibuma bi faige : les figues

Ndo fe : aussi, également

Alet : difficile

Nyol : le corps

 

Bongo : les buissons d'épine

Ele : un arbre

Beprofet medugan : faux prophètes,les prophètes du mensonge
Mazu : je viens

Wazu : tu viens

Azu : elle (il) vient

Biazu : nous venons

Akekwi : ils (elles) arrivent

bibibigan : déguisés

ze : le loup

Embia : eux, elles

Embia bine : ce sont eux et elles

Ayem : connaître, reconnaître

Miayi : vous allez

Miayi bo yem : vous les reconnaîtrez, vous allez les reconnaître

 

Benga : ils (elles) ont

Afad : cueillir, elle (il) a cueilli

Asu te : c'est pour cette raison, c'est la raison pour laquelle

Mbembe ele : un bon arbre, un arbre en bonne santé

awum: produit

Mimbembe bibuma : les bons fruits

Mbe ele : un mauvais arbre

Nye : lui, elle

Bebe ( se prononce Be-bé) : les mauvais, les mauvaises, de mauvais

Yawum ki: ne produit pas

kpeban : coupé

Yayi kpeban : sera coupé

Repost 0
8 août 2015 6 08 /08 /août /2015 20:40

Akuma y'Ayob

Te miakoan akuma a si mu ; Bibibiam aï miengele biakar man di, Minwuwub mibugu menda, mimanene Dzib. A yob ngo koan akuma daan ; awe, To bibibiam to miengele biadi kik ; to Minwuwub ya miabug menda, midzibi, Miase kik. Amu e hom etok akuma dzoe Ene, eye fe nnem wo one wa etere.

------------------------------------------------------------

Des richesses dans le ciel

Ne vous amassez pas des richesses dans ce monde, où les mites et les vers font tout disparaître ( détruisent), où les voleurs (cambrioleurs) percent les murs (forcent les serrures pour voler). Mais Amassez-vous plutôt des trésors (richesses) dans le ciel, où ni les mites ni les vers ne font des ravages, ou les cambrioleurs ne percent ni ne dérobent. Car où est ton trésor, là aussi sera ton cœur (ton cœur sera toujours là où sont tes richesses).

Repost 0

Articles Récents

Liens