Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

4 mai 2016 3 04 /05 /mai /2016 07:09

Nti ayëdan do, kin ekëlë kui a n'nyie si,

nye na: "Kadan ngon Sion na: Nkode woe

nyolo azu, akuma die asë anë ai nye

esamba, ai wo esie woe. Abog te bayi bo

loe dzoe na: "Mfufub Ayono", "Nti-Akode",

mfa woe bayi wa loe dzoe na: "Nkenga-

Dzala", siki fë na "Bëtëbë-Dzala".

-----------------------------------------------

Voici que le Seigneur se fait entendre

jusqu’aux extrémités de la terre, Dites à la

fille de Sion : "Voici ton Sauveur qui

vient ; avec lui, le fruit de son travail, et

devant lui, son ouvrage. Eux seront

appelés « Peuple-saint », « Rachetés-par-

le-Seigneur », et toi, on t’appellera « La-

Désirée », « La-Ville-qui-n’est-plus-

délaissée

 

Repost 0
28 avril 2016 4 28 /04 /avril /2016 22:52

Mod össe : Tout le monde

Mod : une personne

Mënë : je suis

Wä-Ndeg-le : Tu embêtes; tu m'ennuies

Mä-yi Nku : je veux du sel, passes-moi du sel

Nku (EN-KOU) : le sel

Ndeg-le (An-Ndeg-le) : l'ennui, l'embêtement, les embêtements

Mine : vous êtes

Wayi ä-ki Kup : tu désires une omelette

Si : la terre

Ma dzeng Mimbembe mi-mam : je recherche des belles choses

Bya-bö Ya ?: Que faisons-nous ?

Mimbembe : les belles, les bonnes

 

Repost 0
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 07:34

Adzem abok : il (elle) danse à la fête.

Anga tob : Il (elle) a pris (choisi)

Mod-të adzeng Esié : Cette personne recherche du travail

 Zamba anga tob : Dieu a choisi

Esié : le travail

Zamba anga tob ma : Dieu m'a choisi

A nyian woe : De sa (propre) volonté

Asu (se prononce ASSOU) ye na : pour que

Mebo : Que je sois " fasse "

Man Apostel : un apôtre

Madzan : un frère

Aï madzan : avec son frère

Abe Nda : dans la maison

Abe Nda Zamba : dans l’Eglise " la maison de Dieu"

 

 

Repost 0
24 avril 2016 7 24 /04 /avril /2016 22:32

Akele awulu a nnam Galilea öse,

ake ayegele a menda me dokten,

ayedegan Mbembe Foe ya Ayon Zamba,

ake asie bod akon ase aï mintye misse.

Dzoe die ayaman a fö a nguma Syria,

beza nye lede akyae minkokön asse, aï eba

besimenan aï mintye mekyae me_sse,

aï eba bengabe bele bebe minsisim a nyöl,

aï eba befasa kanda aï mintet.

Abwi etitib bod aza laton nye, betiege a Galilea aï a

Dekapol, aï a Yerusalem, aï a Yudea aï a Yordan ayat.

=======================================

Jésus parcourait toute la Galilée,

enseignant dans les synagogues,

prêchant la bonne nouvelle du royaume,

et guérissant toute maladie et toute infirmité parmi le peuple.

Sa renommée se répandit dans toute la Syrie,

et on lui amenait tous ceux qui souffraient de

maladies et de douleurs de divers genres,

des démoniaques, des lunatiques, des paralytiques ;

et il les guérissait.

Une grande foule le suivit, de la Galilée, de la

Décapole, de Jérusalem, de la Judée, et d'au delà du

Jourdain.

==========================================

Ma-Kom Yob : je crée le ciel

Wa kom Yob : tu crées le ciel

Ba kom : Il répare

Mawok Wa : Je t’écoute

Awok Wa : Il t’écoute

ABO : Faire

Mabo ( se prononce Ma BAUX et non pas comme il s’écrit): Je fais

Wabo : Tu fais

Abo : Il ou elle fait

Bya bo : Nous faisons

Mina bo : Vous faites

Babo : ils font

Öse (se prononce OSSE) : Toute (tout)

Ase (se prononce ASSE) : Toute, tout

 

Menda : Maison

Dokten : Doctrine

Menda me dokten : Les maisons de doctrine (de catéchisme), à l’époque, ce doit être dans les lieux de synagogue.

Makoan : (se prononce comme il s’écrit) Je suis malade

Wakoan : Tu es malade

Akoan : Elle est malade

Byakoan : Nous sommes malades

Minakoan : Vous êtes malade(s)

 

Bakoan : Elles sont malades

Aï mintye misse : Avec toutes les infirmités

Akoan ase : Toutes les maladies

 

Nguma : Toute

Nguma Syria : Toute la Syrie Beza nye lede : Ils amenaient (Afin d’éviter le verbe « apporter »

 

YESU AYEGELE, ABO BOD MVOE – Jésus enseigne, Il guérit (fait que les gens guérissent)

Repost 0
24 avril 2016 7 24 /04 /avril /2016 02:06

Zäane nedzi : Venez manger; venez à table

Sosö : la vérité, la franchise

Mäwok Ziè : j'ai faim

Eba bawog Ekode : ceux (celles) qui ont soif

Me Dzié ya : Je suis rassasié

Benë : Elles (il)s sont

Mvouam : heureux, heureuses

Eba bawog Ziè : ceux qui ont faim

Bene mvouam eba bawog zié aï ekode asu soso : Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice

Amu : parce que

 

Amu bayi dzié : parce qu'ils seront rassasiés

Nnem : le coeur

Nnem ngol : Le cœur du pardon (de la miséricorde), le coeur de pitié

Mfuban (se prononce EM-FOUBAN) : propre

Eba bebëlë : ceux qui ont

Mebëlë : j'ai

Bene mvouam eba bebele nnem ngol : Heureux les miséricordieux

Amu bayi bo yen ngol : Ils obtiendront miséricorde

Nnem mfuban : Le cœur pur (propre)

Minnem : Les coeurs

Bene mvouam eba bene minnem mfuban : Heureux les coeurs purs

Meyen Zamba : ils verront Dieu

Amu bayi yen Zamba : ils verront Dieu

Mine mvouam : Vous êtes heureux

Ake até wa : Il t’insulte

 

Até (se prononce A-TAI) : injurier, insulter

Bake Bata mina : Ils continuent de vous insultez

Betsidan mina Azut : Ils vous (persécutent), ils vous poursuivent

Azut (se prononce AZOUT): Aux fesses (se prononce AZOUT)

Bebugu mina medzo : Ils disent faussement toutes sorte de mal contre vous (se prononce BOUBOUGOU MINA MEDZO)

Taan : (Le a est traînant) Réjouissez vous

Te mod : Que personne

Mvende : La loi

A tsam : Abolir

Te mod Ake tsog na menga zu tsam mvende : Que personne ne croît que je suis venu abolir La loi

 

Memvende : Les commandements

Aï wone Mvouaï : Vas-tu bien?

Oway : Oui

Oway mene mvouaï : Oui, je vais bien

Bidi : la nourriture, le repas

Bidi bama : Mon repas

Aheb (se prononce avep): le froid

Bidi Bama bene aheb : Mon repas est froid

Bama (se prononce BAMA): Mon, Ma, Mes

Wama (se prononce OUAMA): les miens

Sangria Wama ane avep : Ma sangria est froide

 

Etounda : une chambre

Aivouvoua : calme

I mibélè Etounda ane Aivouvoua ? : Avez-vous une chambre plus calme ?

Izezec : sucrée, délicieux 

Ine (ou A Ne) me

Enfeck Iba Be ne Nyiai Minfeck. : C’est [Ceci est] mon sac et ce [ceux-ci] sont ses bagages

Abeng : la belle (la jolie)

Abeng mine nga ave monga izezec dzom : La belle femme donne au petit bébé une chose sucrée

Okidi : Demain Okidi (se prononce OKIRI)

Ma Ke a Paris : Demain je vais à Paris

 

Méke (se prononce Mai Ke) a Nnam Geman : J’irai à Berlin

Bié di Mekali y a Paris : Nous y mangerons des beignets parisiens

Manoui : Je bois

Manui (se prononce Ma Noui) ki Taa. : Je ne fume pas

Maa yiki ne maake ouho : Je ne veux pas dormir

 Zam : L'appétit

Mbemba zam : Bon appétit

Ma ding Wine : J'aime le vin

Ma ding bidi : J'aime la nourriture

Tok : La cuillère

Tok bidi : La cuillère de nourriture, la louche

Essoa : L'assiette

Essoa bidi : l'assiette de nourriture, un plat de nourriture

Bissoa : Les assiettes

Kup : Le poulet

Oken : Le couteau

Koas : Le poisson

Mawok ekoré : J'ai soif

Mawog zié : J'ai faim

Mendim : L'eau

Metora : Les pommes de terre

Anku (se prononce AN-KOU): Le sel

Owondo : L'arachide

Ofumbi : l'orange

Menyan : Le lait

Repost 0
21 avril 2016 4 21 /04 /avril /2016 22:09

Mendib : l'eau

Makë dzeng Mendib : Je vais chercher de l'eau, je vais puiser de l'eau

Wäa : La main

Vug (se prononce VOUK) : L’épingle à nourrice

Bibuk : Les paroles

Bod besë bay man wu : Toutes les personnes vont mourir

Mod (se prononce mott) : Une personne

Bon-go : Les enfants

Nlan (se prononce anlan) : Une histoire

Ban : Avec ( et avec)

Manyan : Frère

Nlan Simon ban manyan Thierry : L’histoire de Simon avec son frère Thierry

Angabo na : Il était une fois.

Nnam Ewondo : Le village des ewondo

Makat na : Je dis

Makat wa na : Je te dis que

Wadzën : Tu cherches

Kël wadzen : Va chercher (rechercher)

Kel wadzen Ngongo : Va chercher Ngongo

Nda : La maison

Nda Zamba : La maison de Dieu

Bidzi : Le (manger) le repas

Kël dzen bidzi : Va chercher le repas comme cela peut correspondre à : Va acheter à manger

Anyu : La bouche

Anyu profet : La bouche du prophète

Awulu a Mfyè ete : Il marche dans la lumière

Miayem : Vous savez

Mwuwub (se prononce Mwouwoub) : un voleur (une voleuse), un escroc

Miadzala : Vous remplissez

Adzala : Il (elle) remplit

Madzala : Je remplis

Wadzala : Tu remplis

Byadzala : Nous remplissons

Badzala : Ils (elles) remplissent

Abog : l'époque, l'heure

Abog ya bianyin di ! : A cette époque où nous vivons, Al'heure actuelle, C'est le moment

Anyin (se prononce « A Nying » comme il s'écrit) : Il (elle) vit

Manyin : Je vis

Wanyin : Tu vis

Byanyin : Nous vivons

Myanyin : Vous vivez

Banyin : Ils (elles) vivent

Ayem : Savoir (le verbe)

Mayem : Je sais

Wayem : Tu sais

Ayem : Il (elle) sait

Byayem : Nous savons

Myayem : Vous savez

Bayem : Ils (elles) savent

Repost 0
19 avril 2016 2 19 /04 /avril /2016 22:10

Tëgai enkelle anfag ya yob : Non, allons y vers le haut ; Non, allons y en hauteur

 

Aï-mod nua : cet homme là, cette personne là

 

Ayen : voir ; elle (il) voit

 

Ambeng : bien ; mieux

 

Aload : passer ; elle (il) passe

 

Ntom (se prononce AN-TOM) : le chapeau ; le couvre-chef

Ma tonio ki yen Ambeng aï Ntom Aï-mod nua abëgë : Je ne vois pas bien avec le chapeau que cette personne porte ; Le chapeau que cette personne (cet homme) porte m’empêche de bien voir

 

Tebëgë ansamba entië makuss Biwolë : Mettez-vous en rang le temps que j’achète des biscuits (des gâteaux)

 

Böd beload ya abui Asi mü : beaucoup de monde sont déjà passes ici sur la terre

 

Bä-bia bëbè aitëre : Ajoutez-nous en deux ; ajoutez-nous en deux dans le lot

 

Enkellë töbö anfag ya yob : allons nous asseoir vers le haut ; allons nous asseoir en hauteur

 

Zaä bikë töbö anfag ya-yad ali : Viens que nous allions nous asseoir de l’autre côté ; : Viens que nous allions nous asseoir de l’autre côté là bas
 

Repost 0
Published by LABEL NGONGO Antoine Christian - dans Tëgai enkelle anfag ya yob Ewondo Label Ngongo Antoine Ntom Beload
commenter cet article
17 avril 2016 7 17 /04 /avril /2016 20:55

Nkana mmias mvon

Nye na: mod anga kwi na ake a mias mvon.

Abog akele a mias nala, ndo mvon fog enga ku a mgba zen, ndo anon anga so, aman dzo komi.

Mvon fog ekun a nkom ayob, tege aim fan si etere, ndo enga vol man faè mbol mfan si ongabe ki etere.

Hian onga yi tole, ndo fo yaman dig adigidigi, eman fe kod mbol minkan midzemenan.

Mvon fog ekuu a mintud biyoa etere, ndo mintud minga man yaman, miman dzo woe.

Enyi fog ekuu a mbembe si, ndo enga wum bibuma, enyi ntet, enyi mewom mesaman, enyig fog, mewom mela.

Anyoa bebële Melö. Bewog bewog! 

======================

La parabole du semeur

Voici que le semeur sortit pour semer des grains.

Comme il semait, des grains sont tombés au bord du chemin, et les oiseaux sont venus tout manger.

D’autres grains sont tombés sur le sol pierreux, où ils n’avaient pas beaucoup de terre ; ils ont levé aussitôt, parce que la terre était peu profonde.

Le soleil s’étant levé, ils ont brûlé et, faute de racines, ils ont séché.

D’autres grains sont tombés dans les ronces ; les ronces ont poussé et les ont étouffés.

D’autres sont tombés dans la bonne terre, et ils ont donné du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un.

Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! »
 

Repost 0
17 avril 2016 7 17 /04 /avril /2016 20:36

Nkana mmias mvon

 

Nye na: mod anga kwi na ake a mias mvon.

Abog akele a mias nala, ndo mvon fog enga ku a mgba zen, ndo anon anga so, aman dzo komi.

Mvon fog ekun a nkom ayob, tege aim fan si etere, ndo enga vol man faè mbol mfan si ongabe ki etere.

Hian onga yi tole, ndo fo yaman dig adigidigi, eman fe kod mbol minkan midzemenan.

Mvon fog ekuu a mintud biyoa etere, ndo mintud minga man yaman, miman dzo woe.

Enyi fog ekuu a mbembe si, ndo enga wum bibuma, enyi ntet, enyi mewom mesaman, enyig fog, mewom mela.

Bewog bewog! Bingum bingum!

 

           ======================

 

La parabole du semeur

 

Voici que le semeur sortit pour semer des grains.

Comme il semait, des grains sont tombés au bord du chemin, et les oiseaux sont venus tout manger.

D’autres grains sont tombés sur le sol pierreux, où ils n’avaient pas beaucoup de terre ; ils ont levé aussitôt, parce que la terre était peu profonde.

Le soleil s’étant levé, ils ont brûlé et, faute de racines, ils ont séché.

D’autres grains sont tombés dans les ronces ; les ronces ont poussé et les ont étouffés.

D’autres sont tombés dans la bonne terre, et ils ont donné du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un.

Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! »
 

Repost 0
16 avril 2016 6 16 /04 /avril /2016 23:30

Minkana : parabole

Ayon : la patrie du Ciel

Atobo : il s'assit; s'asseoir

Ntsag (se prononce AN-STAG) : au bord

Amos : le jour

Man : mer

Ossoué : le cours d'eau, le fleuve

A amos te: Ce jour là

Ndo : alors

Ake : elle (il) s'en va

Akwi : sortir; il sort; il est sorti

Nda : la maison;

ndo anga kwi a nda : Il sortit de la maison

ake tobo a ntsag man : alla s’asseoir au bord de la mer

 

Etitib : immense

etitib bod : une foule immense

Atogan : se rejoindre;

E-hom : à l'endroit

Azu (se prononce AZOU) : venir

Mu (se pronoce MOU) : ici

Angabe : là où il se trouvait ; il (elle) était

Etitib bod enga zu man togan e hom angabe : des foules immenses se réunir là où il se trouvait; Des foules nombreuses s'assemblèrent autour de lui

 

Mal : une barque; un bateau de pécheurs

ndo anga bed a mal : alors il monta dans une

atöbo asi : il s'assit

Nkunda : de nombreuses, d'immenses

Bodhi : foules de personnes

Kindig : rivage

nkunda Bodhi wa otele a kindig : la foule se tenait sur le rivage.

Abwi : beaucoup; nombreuse

Mam :choses

Anga kad bo abwi mam a minkana : il leur parla de beaucoup de choses en paraboles

Repost 0

Articles Récents

Liens