Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

13 février 2016 6 13 /02 /février /2016 22:42

Abog te,

Hala Yoannes atoa a mimbog, angayi wog mimboan mi Kristus, ndo angalom nye bëyege boe bëbè në bëkë nye sili na : "Yë wa fo onë e nyo ya ayi so, yë biayanga mod mfë ? "

Ndo Yesu angayalan, nye ai bö na : " Kanan hem, midugan kë kad Yoannes foe ya e mam mihë wog ai e ma mihë yen: mindindim miyënë, mimbobog miwulugu, minzëzam mikudugu, mindondok miwogo, bëwu bëdugan kodo a si, mimbubua miwogo mbembë foe, ndo hem mvom ai e mod ayi ki ku mbeg a nyol dzam".

Bod bëte bengële këlë nala, ndo Yesus atari na asili bod mam ya abë Yoannes, nye na: <<Eyon mimbë kui a nkod-nnam va, mimbë këlë yen dze? Yë e kie-eson ya fëbëlan ai evundu? Mimbë kui a fo na miakë yen dze? Yë e mod abëgë biwoman ya binë ebubud? E bod bëbëgë biwoman bitoa ebubud, eyë hem bënë a menda minkukuma. Ndo mimbë kui na miakë yen dze? Profet a ? Owe,makad mina profet, alodo profet. Amu asu die ndo anë ntilan na: "Malom wa Engles wam ya ayi wa wulu osu (se prononce OWOU) akë akom wa zen."

Bëbëla emen, makad mina do: e bon bësë bengakui bininga a abum, to a të nala, e nyo anë mod ntog a edzoe y.a yob

----------------------------------------------------------------------

A ce moment,

"Jean, ayant entendu parler dans sa prison des oeuvres du Christ, lui fit dire par ses disciples : Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ?"

Jésus leur répondit : Allez rapporter à Jean ce que vous entendez et ce que vous voyez : les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, et la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres. Heureux celui pour qui je ne serai pas une occasion de chute ! Comme ils s'en allaient, Jésus se mit à dire à la foule, au sujet de Jean : Qu'êtes-vous allés voir au désert ? un roseau agité par le vent ? Mais, qu'êtes-vous allés voir ?

Un homme vêtu d'habits précieux ? Voici, ceux qui portent des habits précieux sont dans les maisons des rois. Qu'êtes-vous donc allés voir ? un prophète ? Oui, vous dis-je, et plus qu'un prophète. Car c'est celui dont il est écrit : Voici, j'envoie mon messager devant ta face, Pour préparer ton chemin devant toi. Je vous le dis en vérité, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n'en a point paru de plus grand que Jean-Baptiste. Cependant, le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui.

Repost 0
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 18:40

A babëdzan,

 

Boan fin, akële kui a asoo lë Nti. Taman sig yen mbèbidi, anë mbol ayanga na si ewum bibuma ya biavë nye enyin, ayanga nala ai fin, akëlë kui anë ayi man koe mvon bidi esë.

 

Mia boan hem fë fin nala dzam dëda: mitomo nyol, amu asoo lë Nti lentoya babi.

 

A babëdzan, të miadan yon ai babënyon, miza kë bi nkad, amu ntsig ntol antëlë ya a mbè.

 

Boan anë bëprofet ya bengakobo a dzoe Nti: tonan bo ai fulu ya a saala abe, ai nzomban mindzug, ai fulu fin dzaban.

 

Ebug Nti dzili

 

-----------------------------------------------------

 

Mes frères,

 

Soyez donc patients, frères jusqu'à l'avènement du Seigneur. Voici, le laboureur attend le précieux fruit de la terre, prenant patience à son égard, jusqu'à ce qu'il ait reçu les pluies de la première et de l'arrière-saison.

 

Vous aussi, soyez patients, affermissez vos coeurs, car l'avènement du Seigneur est proche.

 

Ne vous plaignez pas les uns des autres, frères, afin que vous ne soyez pas jugés: voici, le juge est à la porte.

 

Prenez, mes frères, pour modèles de souffrance et de patience les prophètes qui ont parlé au nom du Seigneur.

 

Parole du Seigneur

Repost 0
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 23:26

Abog te,

Hal Yoannes atoa a mimbog, angayi wog mimboan mi Kritus, ndo angalom nye bëyege boe bëbè në bëke nye sili na : "Yë wa fo onë e nyo ya ayi so, biayanga mod mfë ?"

Ndo Yesus angayalan, nye ai bo na : "Kanan hem, midugan kë kad Yoannes foe ya e mam mihë wog ai e ma mihë yen: mindidim miyënë, mimbobog miwulugu, minzëzam mikudugu, miwogo mbembë foe, ndo hem mvom ai e mod ayi ki ku mbeg a nyol dzam". Bod bëte bengëlë kële nala, ndo Yesus atari na asili bod mam ya abë Yoannes, nye na : "Eyon mimbë kui a nkod-nnam va, mimbë këlë yen dze? Yë e kie-eson ya fëbëlan ai evundu? Mimbë kui a fo na miakë yen dze ? Yë e mod abëgë biwoman ya binë ebubud? E bod bëbëge biwoman bitoa ebubud, eyë hem bënë a menda mikukuma. Ndo mimbëkui na miakë yen dze? Profet a ? Owe, makad mina, alodl profet. Amu asudie ndo anë ntilan na :"Malom wa engles wam ya ayi wa wulu osu, akë akom wa zen." Bëbëla emen, makad mina do: e boan bësë bengakui bininga a abum, to mbombog abëki biali, a alod Yoannes Ndu-Bod; to a të nala, e nyo anë mod ntog a edzoe ya yob alod nye a nkon.

Ebug Nti dzili.

---------------------------------------------

A cette époque là,

Jean, ayant entendu parler dans sa prison des oeuvres du Christ, lui fit dire par ses disciples : "Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ?"

Jésus leur répondit : "Allez rapporter à Jean ce que vous entendez et ce que vous voyez : 5 les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, et la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres. Heureux celui pour qui je ne serai pas une occasion de chute !" Comme ils s'en allaient, Jésus se mit à dire à la foule, au sujet de Jean : Qu'êtes-vous allés voir au désert ? un roseau agité par le vent ? Mais, qu'êtes-vous allés voir ? un homme vêtu d'habits précieux ? Voici, ceux qui portent des habits précieux sont dans les maisons des rois. Qu'êtes-vous donc allés voir ? un prophète ? Oui, vous dis-je, et plus qu'un prophète. Car c'est celui dont il est écrit : Voici, j'envoie mon messager devant ta face, Pour préparer ton chemin devant toi. Je vous le dis en vérité, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n'en a point paru de plus grand que Jean-Baptiste. Cependant, le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui. Depuis le temps de Jean-Baptiste jusqu'à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s'en emparent. Car tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu'à Jean; et, si vous voulez le comprendre, c'est lui qui est l'Elie qui devait venir. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

Parole du Seigneur

Repost 0
31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 21:35

Abog te,

Hal Yoannes atoa a mimbog, angayi wog mimboan mi Kritus, ndo angalom nye bëyege boe bëbè në bëke nye sili na : "Yë wa fo onë e nyo ya ayi so, biayanga mod mfë ?"

Ndo Yesus angayalan, nye ai bo na : "Kanan hem, midugan kë kad Yoannes foe ya e mam mihë wog ai e ma mihë yen: mindidim miyënë, mimbobog miwulugu, minzëzam mikudugu, miwogo mbembë foe, ndo hem mvom ai e mod ayi ki ku mbeg a nyol dzam".

Bod bëte bengëlë kële nala, ndo Yesus atari na asili bod mam ya abë Yoannes, nye na : "Eyon mimbë kui a nkod-nnam va, mimbë këlë yen dze? Yë e kie-eson ya fëbëlan ai evundu? Mimbë kui a fo na miakë yen dze ? Yë e mod abëgë biwoman ya binë ebubud? E bod bëbëge biwoman bitoa ebubud, eyë hem bënë a menda mikukuma. Ndo mimbëkui na miakë yen dze? Profet a ? Owe, makad mina, alodl profet. Amu asudie ndo anë ntilan na :"Malom wa engles wam ya ayi wa wulu osu, akë akom wa zen."

Bëbëla emen, makad mina do: e boan bësë bengakui bininga a abum, to mbombog abëki biali, a alod Yoannes Ndu-Bod; to a të nala, e nyo anë mod ntog a edzoe ya yob alod nye a nkon.

Ebug Nti dzili.

Repost 0
16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 20:57

NGOGELAN

A Zamba, wamen wayen do,

ayon doe lakomëzan abiali Nti ai mëfon,

biakogëlan ai wa,

va bia ngul ya akë kui mintag ya e mod akode azu nyo,

bidzeme mëbog ya ete nyia ndzëmëna, ai mëfon mësë.

A dzoe Nti wan Yesus Kristus

-------------------

Ngogelan : la prière

Zamba : Dieu

Wamen : toi-même

wayen : tu vois

Nti : Seigneur

biakogëlan ai wa : nous te prions

Bia : nous

Va : donne

Ngul : la force

Va bia : donne-nous, donnez-nous

Mintag : la joie, le bonheur

Mod : les gens

Dzoe : le nom

Wan : notre

Nti wan : notre Seigneur

Repost 0
5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 00:06

Ehom : un endroit

Abwi : beaucoup, un grand nombre

Bod : les gens, les personnes

Anyu : la bouche

Mbol : comme

-------------------------------------------------------------

ndzo dzi, etuga dzam ya menga tob

Ayem Yesu anga yem nala, ndo anga kodo hom te. Abwi bod anga ton nye, ndo anga man bo bo bese mvoè, abende fe bo na te babegele dzoe die, mbol ye na anyu profet Isayas atoban na :

« Endzo dzi, etuga dzam ya menga tob,

mbos edin wom ya wawoge aï mvam dzam ese.

Mayi nye bede nsisim wom a yob,

anga yegele meyon soso.

Ayi ki bo bitom,nge aso kin

bayi ki nye wog kin dzie a beyom bezen.

Ayi ki kelan ebubuga nkenge,

nge adim esiga ndoan engele yono man nkabag,

akelekwi ane Soso ayi do :

meyon mayi fidi dzoe die. »

------------------------------------------------

Le serviteur que Dieu a choisi

Quand Jésus apprit cela, il quitta cet endroit. Un grand nombre de personnes le suivirent. Il guérit tous les malades, mais il leur recommanda sévèrement de ne pas dire qui il était. Il en fut ainsi afin que se réalisent ces paroles du prophète Ésaïe :

« Voici mon serviteur que j'ai choisi, dit Dieu,

celui que j'aime et en qui je mets toute ma joie.

Je placerai mon Esprit sur lui

et il annoncera aux nations le droit que j'instaure.

Il ne se disputera avec personne et ne criera pas,

on ne l'entendra pas faire des discours dans les rues.

Il ne cassera pas le roseau déjà plié

et n'éteindra pas la lampe dont la lumière faiblit.

Il agira ainsi jusqu'à ce qu'il ait fait triompher le droit ;

et toutes les nations mettront leur espoir en lui. »

Repost 0
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 21:54

Mabede : J'élève

Nnem : l'âme, une âme

Mabede nnem : j'élève l'âme,

wam : mon, ma

Nnem wam : mon âme

Mabede nnem wam : j'élève mon âme

Zamba : Dieu

Zamba wam: mon Dieu

Mabede nnem wam abë wa, a

Zamba wam : J'élève mon âme, vers toi, Seigneur

Mafidi : je crois, je m'appuie

Wa mafidi: c'est à toi que je crois, je m'appuie vers toi

Osoan : la honte

Wayi ki ma bi : ne m'atteindra pas,

Osoan wayi ki ma bi : la honte ne m'atteindra pas, épargne -moi la honte

Te wadzoge : ne laisse pas

Minzizin : l'ennemi

Miam : mon

Minzizin miam : mon ennemi

Midoolo : rremporter

Te wadzoge na minzizin miam midoolo ma: ne laisse pas triompher mon ennemi

E ba : ceux ci

E ba bësë : Tous ceux qui

Bayanga : qui attendent, qui espèrent

Repost 0
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 07:29

Esie apostel mbol ene


Ayen Yesu anga yen na nkunda bod,

okuban nye a nyol, ndo anga bende na

bedan a kinin ayat. Ndo nsan bekalara

mbog anga so, nye aï nye na: " Anyegele,

mayi wa ton e hom ose wake." Yesu nye

aï nye na: "Koe-si ebele mimbil, anön ya

yob abele mumba, Mon mod nye tege aï e

hom ya abede nlo."

 

Ndo nyege mfe abodo nkobo, nye na:

"A Nti, tam me dzoge meke dzeb tara."

Yesu nye aï nye na : "Zaag bike, dzoege

bewu bedzeb mimbim miaban."

                        -------------------------

Le travail des apôtres comme il doit l'être

Quand Jésus vit toute la foule qui l'entourait,

il donna l'ordre à ses disciples de passer

avec lui de l'autre côté du lac. Un maître de

la loi s'approcha et lui dit : « Maître, je te suivrai

partout où tu iras. » Jésus lui répondit : « Les renards

ont des terriers et les oiseaux ont des nids, mais le

Fils de l'homme n'a pas un endroit où il puisse se

coucher et se reposer. »

 

Quelqu'un d'autre, un de ses disciples, lui dit :

« Maître, permets-moi d'aller d'abord enterrer mon

père. » Jésus lui répondit : « Suis-moi et laisse les

morts enterrer leurs morts. »

Repost 0
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 22:50

Mintye : les souffrances, les douleurs, les infirmités

Besatan : les esprits mauvais, les démons

Ngoge : le soir

Myan : les nôtres

 

Yesu abo abwi minkokon mvoe

 

Ngoge enga yi vin, benga zu nye lede

abwi bod ya besatan bendegele, anga

tsidan bebe minsisim aï bibug bikwi nye a

anyu; aledege minkokon mise, mbol ye

na anyu profet Isayas atoban na :

"Anga nön mintye myan,

abege akon daan."

 

 

Jésus guérit beaucoup de malades

 

Le soir venu, on amena à Jésus un grand nombre

de personnes tourmentées par des esprits mauvais.

Par sa parole Jésus chassa ces esprits et il guérit

aussi tous les malades. Il le fit afin que se réalise

cette parole du prophète Ésaïe : « Il a pris nos infirmités

et nous a déchargés de nos maladies. »

 

Repost 0
Published by LABEL NGONGO - dans ewondo dictionnaire
commenter cet article
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 10:51

Nkié : la belle mère

Abo : il (elle) fait

Mbol : comme

Azu (se prononce AZOU) : elle (il) vient

Anga zu : se rendit

Nda : la maison

Antala : il (elle) trouva

Adzogo : étendu, elle (il) était étendu (sous-entend allongé au lit)

Fiba : la fièvre

Abi : toucher, elle (il) toucha

Anga bi : lui toucher, il (elle) lui toucha

Wo : la main

Aman fo : lui quitta, (dans ce cas la fièvre partit pour indiquer la guérison)

Abelan : prendre soin, s’occuper

Aï bo : d’eux, d’elles

 

Yesu abo nkié Petrus mvoe

 

Mbol Yesu anga zu a nda Petrus,

antala nkié Petrus adzogo aï fiba, ndo

anga bi nye a wo, fiba aman fo; enye

akodo asi nyo, anga belan aï bô.

 

Jésus guérit la belle mère de Pierre

 

Jésus se rendit à la maison de Pierre.

Il y trouva la belle-mère de Pierre au lit

 : elle avait de la fièvre. Il lui toucha la main

 et la fièvre la quitta ; elle se leva et se mit à

le servir.

Repost 0

Articles Récents

Liens