Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

21 avril 2016 4 21 /04 /avril /2016 22:09

Mendib : l'eau

Makë dzeng Mendib : Je vais chercher de l'eau, je vais puiser de l'eau

Wäa : La main

Vug (se prononce VOUK) : L’épingle à nourrice

Bibuk : Les paroles

Bod besë bay man wu : Toutes les personnes vont mourir

Mod (se prononce mott) : Une personne

Bon-go : Les enfants

Nlan (se prononce anlan) : Une histoire

Ban : Avec ( et avec)

Manyan : Frère

Nlan Simon ban manyan Thierry : L’histoire de Simon avec son frère Thierry

Angabo na : Il était une fois.

Nnam Ewondo : Le village des ewondo

Makat na : Je dis

Makat wa na : Je te dis que

Wadzën : Tu cherches

Kël wadzen : Va chercher (rechercher)

Kel wadzen Ngongo : Va chercher Ngongo

Nda : La maison

Nda Zamba : La maison de Dieu

Bidzi : Le (manger) le repas

Kël dzen bidzi : Va chercher le repas comme cela peut correspondre à : Va acheter à manger

Anyu : La bouche

Anyu profet : La bouche du prophète

Awulu a Mfyè ete : Il marche dans la lumière

Miayem : Vous savez

Mwuwub (se prononce Mwouwoub) : un voleur (une voleuse), un escroc

Miadzala : Vous remplissez

Adzala : Il (elle) remplit

Madzala : Je remplis

Wadzala : Tu remplis

Byadzala : Nous remplissons

Badzala : Ils (elles) remplissent

Abog : l'époque, l'heure

Abog ya bianyin di ! : A cette époque où nous vivons, Al'heure actuelle, C'est le moment

Anyin (se prononce « A Nying » comme il s'écrit) : Il (elle) vit

Manyin : Je vis

Wanyin : Tu vis

Byanyin : Nous vivons

Myanyin : Vous vivez

Banyin : Ils (elles) vivent

Ayem : Savoir (le verbe)

Mayem : Je sais

Wayem : Tu sais

Ayem : Il (elle) sait

Byayem : Nous savons

Myayem : Vous savez

Bayem : Ils (elles) savent

Repost 0
14 avril 2016 4 14 /04 /avril /2016 23:56

MFAN NDA-BOD YESU

Angele kobogo ai bod nala, nyia ai babenyan bentele a nsen, beyi na nge balee ai nye.

Ndo Yesu anga sili e mod anga zu ai mbanda hi na : « Za ane ma nyia? Za ane ma manyan ? »

Ndo asam wo a beyege boe bengabe nye na : "Nana nyo ! babedzan bam fe ba.

Amu e mod ose abo nyian Tara y’ane a yob, enyolo te enye ane ma Manyan, atoa ma kal, atoa fe ma nyia."

------------------------------------

Comme Jésus parlait encore aux foules, voici que sa mère et ses frères se tenaient au-dehors, cherchant à lui parler.

Quelqu’un lui dit : « Ta mère et tes frères sont là, dehors, qui cherchent à te parler. »

Jésus lui répondit : « Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? »

Puis, étendant la main vers ses disciples, il dit : « Voici ma mère et mes frères.

Car celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »

Repost 0
15 mars 2016 2 15 /03 /mars /2016 23:54

Mfan nda bod Yesu

Ndo nyia ban babenyan benga zu, bentele a nsen, ndo balom ne beke nye loe.

Nkunda bod ongabe toa nye edinga a nyol, ndo bazu nye kad na : “Nyoa ban babenyon aï bekal boe betele a nsen ali bayi na bayen wa.”

Yesu nye aï bo na : "Za enye ane ma nyia, beza ki bene babenyan bam ?”

Ndo anga tie mis, angabebe e bod benga be toa nye edinga a nyol, nye na: “Nyia woam nyo! Babedzan bam fe ba. E mod ose abo nyian Zamba enye ane ma manyan, atoa ma kal, atoa fe ma nyia.”

--------------------------------------------------------------

La vraie maison des personnes (de la famille ) de Jésus

La mère et les frères de Jésus arrivèrent alors ; ils se tinrent en dehors de la maison et lui envoyèrent quelqu’un pour l’appeler.

Un grand nombre de personnes étaient assises autour de Jésus et on lui dit : « Écoute, ta mère, tes frères et tes soeurs sont dehors et ils te demandent. »

Jésus répondit : « Qui est ma mère et qui sont mes frères ?»

Puis il regarda les gens assis en cercle autour de lui et dit : «Voyez : ma mère et mes frères sont ici. Car celui qui fait la volonté de Dieu est mon frère, ma soeur ou ma mère.»

Repost 0
25 février 2016 4 25 /02 /février /2016 07:24

A Tara wan y'one a Yob

Dzoe doe aluguban,

Ayon doe azaag,

Nyian woe oyenan asi ane mbol fe ya yob.

Vaa bia bidi bian y'amos ose.

Odzu bia bikola bian Ane bia beben bia biadzu eba bebele bia bikola.

Te Wadzoge bia a Mebobela,

Okodege bia a mo me Mbé.

Amen !

Amu, nge miadzu bod bivus biaban, Esia wan ya Yob nye ayi fe mina dzu dzam deda ; nge mia miadzu ki e bod behog, Esia wan ya Yob nye ayi ki mina dzu.

----------------------------------------------------------

Notre Père qui es dans les cieux,

que ton nom soit sanctifié,

que ton Règne vienne,

que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour.

Pardonne-nous nos péchéstorts, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont fait du tort.

Et ne nous soumets pas à la tentation,

mais délivre-nous du Mauvais.

Amen !

Car c'est à toi qu'appartiennent le règne, la puissance et la gloire, pour toujours. En effet, si vous pardonnez aux autres le mal qu'ils vous ont fait, votre Père qui est au ciel vous pardonnera aussi. Mais si vous ne pardonnez pas aux autres, votre Père ne vous pardonnera pas non plus le mal que vous avez fait.

----------------------------------------------------

Eyon miakogelan, te miadan bulu mengogelan abwi abwi, ane behaiden bakar bo: bo batsog na nku wadan woge a mfian he eyon bedabeda abwi. Te miavu bo, amu Esia wan ayegan ki meyanan maan; ayem mo mingengele tege nye mo kad. Mfa wan mikarge kogelan na:

------------------------

Quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites : ils aiment à prier debout dans les synagogues et au coin des rues pour que tout le monde les voie. Je vous le déclare, c'est la vérité : ils ont déjà leur récompense. Mais toi, lorsque tu veux prier, entre dans ta chambre, ferme la porte et prie ton Père qui est là, dans cet endroit secret ; et ton Père, qui voit ce que tu fais en secret, te récompensera. Quand vous priez, ne répétez pas sans fin les mêmes choses comme les païens : ils s'imaginent que Dieu les exaucera s'ils parlent beaucoup. Ne les imitez pas, car Dieu, votre Père, sait déjà de quoi vous avez besoin avant que vous le lui demandiez. Voici comment vous devez prier :

Repost 0
20 février 2016 6 20 /02 /février /2016 16:29

Mongo : l'enfant

Mininga : une femme

Nkokon : un (une) malade

Nkokon Mininga : une femme malade

modo : une personne

nyia-modo : une vieille personne, un vieil homme, une vieille femme

Alede : il (elle) guérit

Pendant : Angele

Akobogo : elle (il) parlait

aï bo ; avec eux, avec elles

ndo fo : c'est alors

asi : au sol

alaban asi : se mit à genoux

nye na : il dit, elle dit

Ngo dzam : ma fille

endem : vient d'arriver

endem wu : vient de mourir

awu (se prononce awou) : la mort

anga kodo asi : il (elle) se leva

beyege : les disciples, les apprentis

boe: ses

beyege boe : ses disciples

bengake: il (elles) partaient

aton : le suivre

Aton : il (elle) suit

aton nye: ils(elles)e suivent

Ndo : c'est alors

Meki : le sang

akwi : sortir, il (elle) sort

Meki mekwi : perte de sang

a abum : le ventre

a tan : le temps

Awom : dix

bibè : deux

Awom aï bibè : douze

anga subu : s'approcha

nye : lui

amvus : derrière

anamba : il (elle) toucha

Amu (se prononce AMOU) : parce que

Nnem : le coeur

Nnem etere : dans le cœur

Nge : Si

Nge manamba : si je touche

Eyie : l'habit, le vêtement

eyie dzie : son habit, son vêtement

Angavenan : il (elle) se retourna

Ayen nye : il la vit

nye aï nye na : il lui dit

A ngo dzam : ma fille

belege : courage

Afidi : la foi, la confiance

nyebe woe : ta foi

wa : toi

Ndo fo: c'est alors

mvoè : guéri, guérie

etie etie aussitôt

Avebe : il (elle) se réveille

Akwi angake kwi : lorsqu'il arriva

a nda : la maison

E nyia mod: le chef

bod: les gens, les personnes

Engongom : l'enterrement

Nsen : dehors, l'extérieur

Kuan a nsen : sortez à l'extérieur

e mongo : l'enfant

E mongo miayen: la fillette que vous voyez

Ase ki nwuan : elle n'est pas morte

Ane a zeze oyoa : elle dort simplement

Oyoa : le sommeil

a loe: le rire

bekele aï loe : se moquèrent de lui.

benga man kuli bod a nsen,

ndo man mininga anga vebe : la fillette se réveilla

E foe : la nouvelle

Aï nkon nnam te ose toute la région

Repost 0
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 23:26

Abog te,

Hal Yoannes atoa a mimbog, angayi wog mimboan mi Kritus, ndo angalom nye bëyege boe bëbè në bëke nye sili na : "Yë wa fo onë e nyo ya ayi so, biayanga mod mfë ?"

Ndo Yesus angayalan, nye ai bo na : "Kanan hem, midugan kë kad Yoannes foe ya e mam mihë wog ai e ma mihë yen: mindidim miyënë, mimbobog miwulugu, minzëzam mikudugu, miwogo mbembë foe, ndo hem mvom ai e mod ayi ki ku mbeg a nyol dzam". Bod bëte bengëlë kële nala, ndo Yesus atari na asili bod mam ya abë Yoannes, nye na : "Eyon mimbë kui a nkod-nnam va, mimbë këlë yen dze? Yë e kie-eson ya fëbëlan ai evundu? Mimbë kui a fo na miakë yen dze ? Yë e mod abëgë biwoman ya binë ebubud? E bod bëbëge biwoman bitoa ebubud, eyë hem bënë a menda mikukuma. Ndo mimbëkui na miakë yen dze? Profet a ? Owe, makad mina, alodl profet. Amu asudie ndo anë ntilan na :"Malom wa engles wam ya ayi wa wulu osu, akë akom wa zen." Bëbëla emen, makad mina do: e boan bësë bengakui bininga a abum, to mbombog abëki biali, a alod Yoannes Ndu-Bod; to a të nala, e nyo anë mod ntog a edzoe ya yob alod nye a nkon.

Ebug Nti dzili.

---------------------------------------------

A cette époque là,

Jean, ayant entendu parler dans sa prison des oeuvres du Christ, lui fit dire par ses disciples : "Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ?"

Jésus leur répondit : "Allez rapporter à Jean ce que vous entendez et ce que vous voyez : 5 les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, et la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres. Heureux celui pour qui je ne serai pas une occasion de chute !" Comme ils s'en allaient, Jésus se mit à dire à la foule, au sujet de Jean : Qu'êtes-vous allés voir au désert ? un roseau agité par le vent ? Mais, qu'êtes-vous allés voir ? un homme vêtu d'habits précieux ? Voici, ceux qui portent des habits précieux sont dans les maisons des rois. Qu'êtes-vous donc allés voir ? un prophète ? Oui, vous dis-je, et plus qu'un prophète. Car c'est celui dont il est écrit : Voici, j'envoie mon messager devant ta face, Pour préparer ton chemin devant toi. Je vous le dis en vérité, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n'en a point paru de plus grand que Jean-Baptiste. Cependant, le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui. Depuis le temps de Jean-Baptiste jusqu'à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s'en emparent. Car tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu'à Jean; et, si vous voulez le comprendre, c'est lui qui est l'Elie qui devait venir. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

Parole du Seigneur

Repost 0
6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 22:32

Akwi : sortir, il (elle) est sortie

Kwi : sorti

Ndo: alors

Benga : ils (elles) sont

Nsen : dehors, extérieur

Benga kwi : ils (elles) sont sortis

A Nsen : à l'extérieur

Akwi benga kwi : alors qu'ils sont sortis, alors qu'elles sont sorties

Befarisea : les pharisiens

Adzen : chercher

Zen : le chemin, la voie, le moyen

Adzen zen : chercher le moyen, chercher comment

Awoe : il (elle) a tué

woe : tuer

Nye : lui, elleBedzen zen a woe nye : chercher un chemin (un moyen) pour le (la) tuer

Ngam : le parti,

Atoa ngam : prendre parti, prendre fait et cause pour

Esog : une rencontre, une réunion

Bedzen zen ya woe nye : chercher un moyen comment le tuer

Bod ya ngam Sarkozy : des personnes du parti de Sarkozy

Bod ya ngam Obama : des membres du parti d'Obama

Esog aï Bod ya ngam Mitterand : une rencontre avec des gens du parti de Mitterand

http://ewondo.over-blog.com/tag/ewondo/22

 

Adugan : retourner, elle (il) est retournée

Sinagoge : synagogue

Ndo : ensuite

Anyian : entrer, elle (il) est entrée

Söman : accuser

Asöman : elle (il) accuse

Ne : qu'ils, qu'elles

Ne beke : qu'ils aillent

Aï nye : avec lui, avec elle

Ne beke aï nye : qu'ils aillent avec lui, qu'ils (elles) aillent avec lui (elle)

Anga : il a , elle a

Anga dugan : elle est revenue (de nouveau), il est revenu

Anga dugan nyian : elle est rentrée

Woh : la main

Kad : paralyser

Nkad woh : une main paralysée

Mod : une personne

Angabe : il (elle) était

Hala : là

Mod angabe hala : une personne était là

Woh woe onga man nye kad : sa main était paralysée.

Sabat : sabbat

Benga moan hem : ils l'observaient

Na : pour que

Amos : le jour

Mvoe : guéri, guérie

Abo mvoe : le guérir

Na Beyen : pour voir

Na beyen nge ayi nye bo mvoe : pour voir s'il (Jésus) allait le guérir

a amos sabat : un jour de sabbat

 

Mis (se prononce MISS) : les yeux

Atie mis : déplacer le regard {pour observer, il (elle) les observe}

Asu (se prononce ASSOU) : pour

ALed : dur, dureté

Nnem daban : leur coeur

Abë-be : regarder

Nnem : le coeur

Olun (se prononce OLOUN ) : la colère

öse (se prononce OSSE) : tout, toute

Olun öse : toute la colère

Awogo : qui fait partie

Asü (se prononce ASSOU) : le visage, la figure

Asu aled nnem daban : pour leur coeur dur, pour leur coeur sec

Adzo : il dit

aï bo na : avec eux ainsi

Adzo aï bo na : il leur dit

Sama : tendre, tend

sama woh : tend la main

Anga sam woh : il (elle) a tendu la main

Woh (wo) : la main

Ontoa mvoe : était guéri, était guérie

Alanan : rester, il (elle) est restée

Bivol : silencieux

Akubug : répondre

Ye Mben ? : Est-ce bien ?

Endzo mod : l'homme de Loi, la Loi

dze endzo mod ayean bo ? : que doit faire la loi? Que doit faire l'homme de loi ?

 

 

Repost 0
13 août 2015 4 13 /08 /août /2015 07:44

Sendé: glisser

A sendé: elle, il a glissé

Mam: les affaires, les problèmes

Bod: les gens, les personnes

Moni : Argent

Akuma: richesse, fortune

A Kobo : discuter, juger, parler

Mvomvol : hypocrite

Ekani : la paille

Zamba: Dieu

~~http://ewondo-labelngongo.blogspot.com/

 

Akyaè : de la façon, et avec

Miakobo : vous parlez, vous jugez, vous discutez

Eza Man : les affaires, les problèmes des autres

Amu (se prononce A-MOU) : car, parce que

Mvomvol mod : une personne hypocrite, un (une) hypocrite

Vaè (se prononce VAA) : Ôte, enlève

Wabebe : tu regardes

Ene : qui

~~http://pratiquedelewondo.blogs-de-voyage.fr/

Dis : l'oeil

Esena : la mesure

Sen : mesurer

A-sen : mesure

Bayi mina sen : dont vous serez mesuré

Ntuan (se prononce ANTOUAN) : poutre

Repost 0

Articles Récents

Liens